Malgré la crise économique de 2008, la marque britannique de voitures sport Aston Martin a connu la deuxième meilleure année commerciale de son histoire en dents de scie.

LA PRESSE

«On a fait des profits en 2008» a dit au magazine allemand Automobilwoche le patron d'Aston Martin, Ulrich Bez. Nos résultats sont à l'encre noire depuis le dernier trimestre de 2004 et on veut que ça reste comme ça» Aston Martin mise sur le très haut de gamme, entre autres, pour demeurer rentable.

En 2008, Aston Martin a produit 6200 voitures, dont 5800 ont été vendues. C'est moins qu'en 2007, «mais ça inclut 1000 modèles DBS», a fait remarquer M. Bez. La DBS --le nec plus ultra d'Aston Martin-- coûte 240 000 euros, le double de l'humble V8 Vantage. La marque vise encore plus haut avec ses modèles récents, la V12 Vantage et la One-77. La One-77 se détaille à un million de livres anglaises.

En 2009, Aston Martin prévoit vendre 4500 unités, mais s'attend à vendre plus de 12-cylindres et moins de 8-cylindres.

Une DBS décapotable présentée au Salon de l'Auto de Genève et la V12 Vantage devraient être les modèles-phares. Si Aston Martin vend 500 unités de la V12 Vantage, «alors, nous serons en bonne position», a dit M. Bez.

Pour accéder au site du magazine allemand Automobilwoche, cliquez ici.