N'eût été le penchant pour l'agriculture de Maurice Wilkes, le directeur technique du constructeur britannique Rover, il n'y aurait probablement pas eu de Land Rover.

Éric Descarries, Collaboration Spéciale LA PRESSE

En effet, à la fin des années 40, alors que l'Angleterre se remettait péniblement de la Deuxième Guerre mondiale, Wilkes, qui possédait une fermette à Anglesey, une petite île du nord-ouest du pays de Galles, n'était pas satisfait de la Jeep américaine qu'il avait récupérée pour ses travaux campagnards.

Il a eu l'idée de modifier ce véhicule à partir d'un plan dessiné sur le sable d'une plage en compagnie de son frère Spencer, directeur de Rover. Évidemment, il fallait adopter la mécanique de Rover, une marque anglaise alors importante. Mais il y avait un hic: l'acier était rationné à cette époque en Angleterre. D'où l'idée d'utiliser des panneaux d'aluminium pour la carrosserie. En peu de temps, les frères Wilkes ont créé un prototype de tout-terrain facile à produire.

Dévoilée à Amsterdam

Le constructeur britannique a choisi le Salon d'Amsterdam, au printemps 1948, pour lancer le premier Land Rover, muni d'un moteur à essence de 1,6litre d'environ 50 chevaux. Les ventes du Land Rover ont rapidement dépassé celles des autos Rover. En moins d'un an, l'utilitaire, désormais équipé d'un moteur de 2litres, était exporté dans plus de 70 pays. On l'a expédié en Amérique du Nord à partir de 1949. Rover a produit le 250 000e Land Rover en 1959. Le millionième exemplaire, une familiale avec empattement de 88po, a été construit en 1976.

Peu après, Land Rover a créé le Range Rover, toujours avec carrosserie d'aluminium, mais plus puissant et cette fois équipé d'un moteur V8 et d'une suspension indépendante. Il n'a officiellement été commercialisé en Amérique du Nord qu'en 1987. Durant les années 80, Land Rover a aussi créé le Discovery, arrivé chez nous en 1994 et devenu le LR3 depuis. En 1996, le constructeur a lancé le Freelander, plus petit et renommé depuis LR2. Quant au Land Rover original, il est toujours offert en Europe dans sa version modernisée, Defender.

Hommage à Pebble Beach

Land Rover of America a souligné ses 60 ans d'existence en août dernier, au concours d'élégance de Pebble Beach, en Californie. La société, maintenant la propriété de l'industriel indien Tata, a exposé quelques modèles qui ont marqué son histoire, dont le plus vieux Land Rover connu (baptisé Huey à cause de son numéro de plaque minéralogique, HUE 166), et le prototype LRX, dévoilé l'hiver dernier au Salon de Detroit. Il y avait aussi un des Discovery qui ont fait le légendaire Camel Trophy en 1995, une des épreuves les plus exigeantes du temps pour les tout-terrains de la marque.