Quant aux camionnettes intermédiaires, il y a eu des hauts et des bas comme en font foi ces chiffres pour le Québec en 2006: 1367 Toyota Tacoma (en hausse de 46%), 402 Nissan Frontier (-8%), 811 Honda Ridgeline (+29%), et 1239 Dodge Dakota (-32%). Somme toute, les camionnettes compactes ont regagné une partie du terrain qu'elles avaient perdu aux mains des camionnettes grand format.

Jean-François Guay COLLABORATION SPéCIALE

Pour vous donner une idée de la popularité de ces deux camionnettes, sachez que 1187 Série B et 2850 Ranger ont trouvé preneurs au Québec en 2006. Ce qui représente des hausses de 62% pour Mazda et de 66% pour Ford par rapport à l'année 2005, alors que le tandem rival de GM, les Chevrolet Colorado et GMC Canyon, s'est écoulé respectivement à 1536 unités et 1125 unités durant la même période, ce qui représente des augmentations de 3% et 9%.

Quant aux camionnettes intermédiaires, il y a eu des hauts et des bas comme en font foi ces chiffres pour le Québec en 2006: 1367 Toyota Tacoma (en hausse de 46%), 402 Nissan Frontier (-8%), 811 Honda Ridgeline (+29%), et 1239 Dodge Dakota (-32%). Somme toute, les camionnettes compactes ont regagné une partie du terrain qu'elles avaient perdu aux mains des camionnettes grand format.

On le sait, Ford possède une forte emprise sur le marché des camionnettes. Pour ce faire, Mazda trouve plus rentable d'élaborer sa Série B à partir de la plateforme de la Ranger. À l'exception de la présentation qui est légèrement différente, les caractéristiques mécaniques de l'une sont celles de l'autre. Si le châssis rigide et les suspensions fermes de la Série B affectent son agrément de conduite, la mécanique a été conçue pour les gros travaux.

Disponible en 1998 et 1999 avec un moteur de base quatre cylindres de 2,5 litres, ce dernier a été discontinué en 2000 pour être remplacé en 2002 par un quatre cylindres de 2,3 litres. Par ailleurs, le V6 de 4 litres est la seule motorisation offerte dans les modèles à quatre roues motrices. Toutefois, il est possible de choisir entre le V6 de 4 litres ou celui de 3 litres dans les modèles à deux roues motrices. Compte tenu de la vocation utilitaire du Série B, tous les moteurs sont livrables avec une boîte manuelle ou automatique.

Même si la conception des Série B/Ranger semble dépassée, il est vraisemblable qu'elles ne seront pas remodelées avant 2010. En effet, pourquoi changer une formule gagnante et rentable? De construction plus solide et jouissant d'une meilleure fiabilité que les défuntes Chevrolet S-10 et GMC Sonoma, l'échelle de prix des Série B/Ranger d'occasion est plus élevée que celle de ses rivales américaines. Néanmoins, elles demeurent plus accessibles que leurs concurrentes japonaises.