Le blogue automobile AutoblogGreen a rencontré le propriétaire d'une Dodge Viper dont le moteur a été entièrement retouché afin de carburer à l'éthanol E85, et il en résulte un monstre de 1000 chevaux dont les performances sont exceptionnelles.

Alain McKenna COLLABORATION SPéCIALE

Le blogue automobile AutoblogGreen a rencontré le propriétaire d'une Dodge Viper dont le moteur a été entièrement retouché afin de carburer à l'éthanol E85, et il en résulte un monstre de 1000 chevaux dont les performances sont exceptionnelles.

«C'est la preuve qu'on ne doit pas délaisser la performance automobile pour épargner l'environnement», a résumé le principal intéressé, oubliant sans doute que l'éthanol n'est pas la meilleure solution sur le marché en ce moment.

La principale modification apportée à cette Viper est l'ajout d'un double turbocompresseur et d'un ordinateur de bord qui peut ajuster le comportement de la cylindrée en fonction du mélange de carburant. La sportive peut utiliser un mélange d'éthanol à 85 % (E85), jusqu'à l'essence traditionnelle, pourvu qu'elle possède un indice d'octane supérieur à 93.

Si la vitesse est au rendez-vous, le propriétaire de la Viper, un Américain du nom de Karl Jacob, ne fait pas état de la consommation de carburant, qui doit être astronomique. Ce qui nous ramène à la question de départ : est-ce réellement la seule façon de ne pas compromettre la performance d'une voiture tout en étant plus écolo?