La Corvette C5 se démarquait des générations précédentes par un habitacle plus convivial et une suspension plus confortable. Le coffre à bagages était également plus volumineux. Par ailleurs, même si elle n'a pas le prestige d'une Porsche 911 Turbo, la Corvette est presque aussi amusante à conduire et ce, à moins de la moitié du prix de l'allemande. Qui plus est, sa conception et ses systèmes d'aide à la conduite pardonnent plus facilement les erreurs de pilotage

Jean-François Guay COLLABORATION SPéCIALE

La Corvette C5 se démarquait des générations précédentes par un habitacle plus convivial et une suspension plus confortable. Le coffre à bagages était également plus volumineux. Par ailleurs, même si elle n'a pas le prestige d'une Porsche 911 Turbo, la Corvette est presque aussi amusante à conduire et ce, à moins de la moitié du prix de l'allemande. Qui plus est, sa conception et ses systèmes d'aide à la conduite pardonnent plus facilement les erreurs de pilotage

Les Corvette C5 d'occasion les plus accessibles sont celles des années 1997 et 1998. De même, le modèle Hard-Top des années 1999 et 2000 peut s'acquérir à prix raisonnable. Pour le reste, vous devrez vous montrer patient pour dénicher l'aubaine espérée. Par ailleurs, assurez-vous que le véhicule a été bien entretenu et que les anciens propriétaires n'ont pas cravaché la mécanique.

La cinquième génération de la Corvette est probablement celle qui a réconcilié l'icône avec son public. Introduit en 1997, le coupé Corvette a été rejoint par un cabriolet en 1998 et un modèle Hard-Top en 1999. Moins luxueux et doté d'un châssis plus rigide que le coupé et le cabriolet à cause de son toit rigide, le Hard-Top proposait une meilleure tenue de route et des accélérations plus vives et ce, même si les trois modèles partageaient la même version LS1 de 345 chevaux du moteur V8 de 5,7 litres.

Par ailleurs, ce moteur en aluminium à configuration «bloc court» a vu sa puissance passer en 2001 à 350 chevaux. La même année, Chevrolet dévoilait la Z06 de 385 chevaux. À part sa motorisation plus musclée, la bouillante Z06 était pourvue d'une boîte manuelle à six rapports à étagement plus serré, d'une suspension plus ferme, de jantes et pneus plus larges, et d'un système de freinage plus efficace. En 2002, pour faire face à la concurrence italienne et germanique qui offrait de plus en plus de véhicules jonglant avec les 400 chevaux, les motoristes ont boulonné sous le capot de la Z06 une version LS6 de 405 chevaux du moteur V8 de 5,7 litres. Ce dernier égalait la puissance de l'ancien V8 LT5 de 5,7 litres de la célèbre Corvette ZR1 des années 1990 à 1995.