«Les ventes ont été supérieures de 5 ou 6% par rapport à l'an dernier», dit pour sa part Jean-Claude Gravel, propriétaire de sept concessionnaires GM dans la région de Montréal.

Maxime Bergeron

«Les ventes ont été supérieures de 5 ou 6% par rapport à l'an dernier», dit pour sa part Jean-Claude Gravel, propriétaire de sept concessionnaires GM dans la région de Montréal.

La tendance est nationale. Selon les données publiées mardi par Statistique Canada, les ventes de véhicules neufs ont grimpé de 11,5% en mai dernier par rapport à l'année précédente, et de 3,4% entre avril et mai, une progression excellente.

En juin, les ventes de véhicules «légers» ont grimpé de 7,6% au Canada, indique de son côté la firme DesRosiers Automotive Consultants.

La performance surprenante de l'économie canadienne et la hausse du huard ont propulsé les ventes de véhicules neufs au pays pendant la première moitié de l'année, explique l'analyste Dennis DesRosiers, de la firme du même nom.

«Environ 85 à 95% des véhicules vendus au Canada sont importés, dit-il. Et la valeur du dollar a beaucoup aidé les entreprises, qui refilent la différence de taux de change dans de fortes réductions sur le prix des véhicules.»

Quelque 169 174 voitures et camions légers ont été vendus en juin, rapporte DesRosiers, par rapport à 157 286 un an plus tôt. Certaines marques ont connu un fort rebond de popularité, comme Mitsubishi (+48%), tandis que d'autres, comme Jaguar, ont reculé dans la faveur des Canadiens (-42%).

Les véhicules hybrides devraient faire de nouveaux adeptes cette année, mais leur diffusion demeure marginale, note Dennis DesRosiers.

«À l'heure actuelle, on a seulement une demi-douzaine de véhicules sur le marché. Ils se vendent raisonnablement bien, mais sont difficiles à trouver», explique-t-il.

Selon l'analyste, environ 15 000 hybrides seront vendus cette année au Canada, comparativement à 10 000 l'an dernier.

Ford, qui offre une camionnette utilitaire depuis un certains temps sur le marché canadien, a remarqué une hausse d'environ 50% de ses ventes depuis le début de l'année. L'entreprise en a déjà vendu 646 en un peu plus de six mois cette année, comparativement à 617 au total en 2006.

Jean-Claude Gravel, de GM, doute du succès à long terme des véhicules de ce genre. «C'est une solution à court terme, l'hybride. Moi je crois beaucoup plus au biodiesel. C'est non polluant, ça réduit la consommation et c'est une énergie qui est renouvelable.»