À quand les nouveautés dans les concessions automobiles ? Certaines y sont déjà, d’autres se feront attendre peut-être un peu plus longtemps, sans qu’il soit possible de savoir à quel moment précis elles arriveront sur le marché.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

La complexité du calendrier des dévoilements permet depuis bon nombre d’années déjà aux constructeurs de renouveler en permanence leur offre en toutes saisons. Qu’à cela ne tienne, certaines de ces nouveautés risquent tout de même de voir leur sortie initiale décalée. La pandémie peut encore faire des siennes et tout bouleverser, si jamais une seconde vague déferle. Mais pour l’heure, le calendrier est à peu près maintenu. Même si l’on ne sait plus vraiment à quel moment certaines nouveautés débarqueront dans les concessions, quand auront lieu les salons automobiles et si la presse affectée à la couverture de cette industrie se remettra à conduire les dernières créations des constructeurs avant les clients.

PHOTO FOURNIE PAR FORD

Parmi les vedettes mécaniques de l’automne figure la nouvelle camionnette F-150 de Ford. La production de la 14e génération de ce modèle s’est amorcée la semaine dernière.

Depuis quelques mois déjà, les usines d’assemblage tournent, sans que l’on sache concrètement à quel régime. Dès lors, il n’en faut pas plus pour spéculer sur le report d’introduction, parfois jusqu’à l’année prochaine, des dernières nouveautés. Les informations sont difficiles à confirmer et on peut comprendre pourquoi : aucun constructeur ne souhaite voir filer ses clients chez la concurrence. Aussi, pour les constructeurs, maintenir ce feu roulant est considéré comme une prise de risque indispensable au nom du principe selon lequel la nouveauté crée la demande.

À l’exception de Porsche et de sa Cross Turismo, ou encore de Mercedes et son EQC, aucun constructeur n’évoque officiellement le report des nouveaux modèles initialement programmés pour la fin de l’année. Certains concessionnaires tiennent toutefois un tout autre discours. « L’automne se termine le 21 décembre », ironise un dépositaire Kia de la grande région de Montréal. « Nous attendions notre berline K5 ces jours-ci, mais selon ce que nous avons appris, elle ne débarquera pas dans notre salle d’exposition avant novembre. Novembre, c’est toujours l’automne, non ? », ajoute-t-il.

Zones grises

D’autres dépositaires interrogés par La Presse disent que le calendrier des sorties comporte toujours plusieurs zones grises et que la situation évolue de jour en jour. « Les dates changent continuellement, mais on nous confirme que les premiers arrivages débarqueront à l’automne », ajoute le directeur d’une concession GM. Tous les intervenants contactés s’accordent pour dire cependant que, en règle générale, il faut compter de trois à huit semaines de retard dans les livraisons et que le nombre d’unités disponibles sera limité.

Parmi les vedettes mécaniques de l’automne figure la nouvelle camionnette F-150 de Ford. La production de la 14e génération de ce modèle s’est amorcée la semaine dernière. Elle devait débuter le 17 août dernier. Selon Christine Hollander, porte-parole de l’entreprise au Canada, « le F-150, tout comme le Mustang Mach-E et le Bronco Sport, sera visible dans les concessions d’ici la fin de l’année ». Même optimisme chez Nissan (Rogue) ou encore chez Toyota (Sienna, Venza). Tous promettent de distribuer leurs nouveautés à temps pour Noël.