Il est particulièrement difficile et ingrat de succéder à la mère de toutes les supervoitures modernes.

Charles René
Charles René La Presse

Descendante directe de la McLaren F1, la McLaren Speedtail doit donc épater, capter l’imaginaire. Pour clore son développement avant sa mise en production, le constructeur anglais a amené une Speedtail au Kennedy Space Center à cap Canaveral, en Floride, pour mener des tests de vitesse maximale.

Sur la piste de décollage de 4,6 km, ses 1055 ch obtenus d’un groupe hybride composé d’un V8 biturbo de 4 L ont pu s’exprimer librement, permettant à la supervoiture de trois places d’atteindre la vitesse de 403 km/h. C’est 12 km/h de plus que la vitesse maximale de la F1. Le pilote d’essai Kenny Brack a pu se rendre à cette vitesse plus d’une trentaine de fois, ce qui est fascinant en soi.