Parlez de l’avenir de leur industrie aux dirigeants des principaux groupes automobiles et ils vous parleront d’un monde dans lequel les milléniaux ne veulent acheter de véhicule neuf. Un récent sondage auprès de la jeune génération de consommateurs semble démontrer le contraire.

Alain McKenna
Alain McKenna Collaboration spéciale

Le sondage effectué par la firme américaine de consultation Duff & Phelps auprès de 2150 milléniaux situés dans les principaux marchés automobiles de la planète indique que 75 % d’entre eux comptent acheter ou louer leur propre véhicule au cours des cinq prochaines années. C’est la même proportion que le nombre de membres de cette génération qui disent déjà posséder leur propre véhicule. En fait, 83 % de ceux-ci ont bien l’intention d’en racheter une autre d’ici cinq ans, comparativement à 55 % pour ceux ne possédant pas de véhicule au moment de répondre au sondage.

PHOTO THINKSTOCK

De nombreuses ouvrages décrivent les milléniaux comme un segment démographique qui roule en Uber ou en Communauto, et pour qui l'achat d'une voiture est sans intérêt. Un nouveau sondage jette un éclairage différent sur ces jeunes gens.

Les milléniaux (aussi appelés la Génération Y) sont les personnes nées dans les années 1980 et le début des années 1990. Ce groupe démographique a grandi avec les nouvelles technologies.