Un des piliers de la stratégie de la défunte marque de taxis montréalaise Téo était qu’elle recourait exclusivement à des véhicules électriques, et que le trajet entre le centre-ville et l’aéroport coûtait la même chose qu’un trajet dans un taxi traditionnel. Si jamais la marque revit, peut-être que le fourgon EQV de Mercedes-Benz lui permettrait de rentabiliser plus rapidement cet itinéraire…

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Finalement présenté en version de production il y a deux semaines, l’EQV est un fourgon pour huit passagers tout électrique dont l’autonomie est de plus de 400 kilomètres par charge. Il faudra voir si ça tient la route en réalité, puisqu’il s’agit d’une estimation basée sur un cycle européen plus généreux que le cycle nord-américain, mais peu importe: ce véhicule a été conçu exprès pour satisfaire la demande en navettes faisant le lien entre les hôtels d’affaires ou les établissements plus luxueux du centre-ville et l’aéroport.

Téo Taxi 2.0 aurait fière allure avec de tels véhicules dans son parc de taxis électriques…