En s’affichant à un prix unique de 47 995 $, l’Arteon n’est pas donnée. Elle est financièrement plus abordable qu’une Audi A5 Sportback ou une BMW Série 4 Gran Coupe, mais coûte tout de même plus cher qu’une Kia Stinger, voire une Buick Regal GS. D’accord, mais laquelle choisir ?

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

Audi A5 Sportback

Fourchette de prix : de 49 200 $ à 57 050 $

Le volume intérieur est nettement moindre, et il est nécessaire de cocher des options pour bénéficier de certaines caractéristiques offertes par l’Arteon, mais l’A5 Sportback procure plus d’agrément au volant et une suspension mieux équilibrée. Son moteur fait galoper moins de chevaux, mais sa boîte automatique à double embrayage permet d’exploiter au mieux la puissance offerte.

BMW Série 4 Gran Coupe

PHOTO FOURNIE PAR BMW

BMW Série 4 Gran Coupe

Fourchette de prix : de 53 250 $ à 58 350 $

En matière de plaisir de conduite, la Série 4 Gran Coupe est sans égale. Plus caractérielle, plus vivace, plus maniable, la BMW est une automobile à vivre. Mais il y a un prix à payer. À ce sujet, l’Arteon se révèle autrement plus polyvalente, plus fonctionnelle et plus riche en matière d’accessoires que la BMW.

Buick Regal GS

PHOTO FOURNIE PAR GENERAL MOTORS

Buick Regal GS

Fourchette de prix : de 32 045 $ à 44 045 $

En dépit de la puissance accrue de son propulseur (V6 de 310 chevaux), la Regal GS n’est étrangement pas beaucoup plus véloce que la Volkswagen et consomme hélas beaucoup plus d’essence. Au chapitre des accessoires, l’américaine n’a rien à envier à l’allemande, au contraire. Idem pour le volume du coffre, plus impressionnant encore. Mais la Regal offre des places arrière plus étriquées.

Kia Stinger

PHOTO FOURNIE PAR KIA

Kia Stinger GT

Fourchette de prix : de 41 895 $ à 53 395 $

Tout comme Volkswagen, Kia cherche à imposer sa signature dans le haut de gamme à l’aide de la Stinger. Cette berline à cinq portes sud-coréenne prend ici une longueur d’avance sur sa rivale germanique en matière de garantie (cinq ans contre quatre), de choix (quatre ou six cylindres) et de prix. En revanche, elle n’offre pas un espace intérieur aussi spacieux ni une consommation aussi avantageuse, surtout lorsqu’elle est motorisée par le V6. En matière de présentation générale, la Stinger n’est guère plus valorisante que l’Arteon.