General Motors va perdre 9000 $ chaque fois qu'il va vendre une Chevrolet Bolt tout électrique.

Denis Arcand LA PRESSE

C'est ce que rapporte l'agence de presse financière Bloomberg, qui ajoute que GM pense probablement que c'est de l'argent bien perdu.

Car c'est le prix à payer pour vendre des véhicules conventionnels en Californie et dans les neuf autres États --y compris ceux de New York et du New Jersey-- qui ont adopté les normes environnementales automobiles californiennes (le Québec sera bientôt de ce groupe avec sa loi zéro émission).

Cet ensemble de règlements, en gros, oblige les constructeurs à offrir un certain nombre de véhicules zéro-émission en échange du libre accès au marché pour le reste de leurs modèles conventionnels. Les constructeurs n'ont pas de problème à vendre des autos électriques à perte -- en attendant de trouver une façon de les fabriquer moins chers- à condition de ne pas en vendre beaucoup et à condition de pouvoir vendre autant de gros VUS et de camionnettes qu'ils veulent.

Pas de problème pour GM de vendre une poignée de voitures électriques à perte si ça lui permet de vendre tous les VUS et pick-ups qu'elle peut, avec ce V8 de 6,2 litres sous le capot.