Isabelle Hachey

Les plus récents

Comme dans La servante écarlate

« Pour celles qui cherchent à se faire avorter dans ce pays, sachez que vous êtes les bienvenues ici. » La déclaration du maire de New York semble tirée d’un sombre scénario de science-fiction.

Publié le 25 juin
La loi de la compagnie

Il fallait parler du cancer du poumon à Rouyn-Noranda. Aviser la population que les taux de mortalité étaient plus élevés dans cette ville qu’ailleurs au Québec.

Publié le 22 juin
Voyage au pays des Soviets

Le pire, c’est de ne pas savoir. L’attente, la file, la fatigue… tout ça serait supportable si on savait à quoi s’attendre. Mais on ne sait pas. On ne nous dit rien. C’est le règne de l’arbitraire. Certains seront choisis et d’autres pas.

Publié le 21 juin
Écrire pour résister

L’histoire était bouleversante d’horreur et d’absurdité. Le 4 mars, trois jeunes Ukrainiens au grand cœur s’étaient mis en tête de secourir des animaux errants à Boutcha, en banlieue de Kyiv. Les trois amis, une fille et deux gars dans la vingtaine, étaient partis en mission, armés de sacs de croquettes. Un char russe avait tiré sur leur voiture ; ils étaient morts sur le coup. Le père d’un des jeunes, qui habitait tout près, était parvenu à tirer les corps du véhicule et à les traîner dans sa cave. Mais les bombardements l’empêchaient d’obtenir de l’aide. Les corps étaient restés là pendant des jours.

Publié le 17 juin
Trump menteur, Trump malade

Les manigances du camp démocrate pour voler l’élection présidentielle, les machines manipulées dans les bureaux de vote, toutes ces histoires, c’était du grand n’importe quoi. Des « trucs cinglés », selon l’ancien procureur général des États-Unis William Barr.

Publié le 16 juin
Tapis rouge pour un apologiste de Poutine

Comprendra qui pourra. À Ottawa, une fonctionnaire est invitée à une fête à l’ambassade de Russie, et tout le monde crie au scandale. Pendant ce temps, à Québec, un festival de films invite l’un des plus grands apologistes de Vladimir Poutine… et tout le monde trouve ça formidable !

Publié le 15 juin
Infirmières de Joliette congédiées Ça paraît mal, dans le contexte

Sylvie Bellemare a prononcé le nom de Joyce et la sanction est tombée : congédiement. La peine capitale en droit du travail. Le CISSS de Lanaudière n’avait rien à faire des intentions de l’infirmière ni de son parcours impeccable – bref, des circonstances dans lesquelles le nom de Joyce, récente martyre de la Nation atikamekw, avait été prononcé. Le racisme, c’était tolérance zéro.

Publié le 12 juin
Infirmières de Joliette congédiées Sacrifiées sur l’autel de la vertu

En mars 2021, le CISSS de Lanaudière a congédié deux infirmières pour propos racistes envers une patiente atikamekw. Aujourd’hui, l’établissement admet que ses ex-employées n’ont jamais voulu intimider Jocelyne Ottawa et cette dernière souhaite que les deux infirmières retrouvent leur emploi. Autopsie d’un dérapage.

Publié le 11 juin
Faut se parler

Le symposium était intitulé « Parler de racisme en psychiatrie : une conversation importante mais difficile ».

Publié le 10 juin