Un juge de Los Angeles a ordonné à un Français de ne pas s'approcher de Kirsten Dunst et de ne pas essayer d'entrer en contact avec l'actrice américaine pendant au moins trois ans.

ASSOCIATED PRESS

Le juge Carol Boas Goodson a prononcé ce verdict contre Jean-Christophe Prudhon, de Dijon, à l'issue d'une audience qui a eu lieu lundi à Los Angeles.

Kirsten Dunst, qui a notamment joué dans «Spider-Man», n'a pas assisté à la procédure, mais elle a écrit, dans une déclaration sous serment, qu'elle avait peur de M. Prudhon, car il a essayé récemment de la voir dans la maison de sa mère.

Dans des lettres remises au tribunal, M. Prudhon a écrit qu'il avait vendu son logement en France pour aller voir la star aux États-Unis, même si elle n'avait pas répondu aux plus de 50 lettres qu'il lui avait envoyées.

Le verdict prononcé à l'encontre de M. Prudhon protège également la mère de Kirsten Dunst.

L'actrice a été récompensée par le prix d'interprétation féminine l'an dernier au Festival de Cannes pour son interprétation dans «Melancholia» de Lars von Trier.