Avec Tout inclus, un spectacle-documentaire fort émouvant, l’auteur et comédien François Grisé amorce une réflexion essentielle sur la place des aînés dans notre société. Pour mieux réussir nos vieux jours.

Publié le 2 nov. 2021
Luc Boulanger
Luc Boulanger La Presse

Depuis que François Grisé a créé la première mouture de Tout inclus, en 2019, on avait hâte de voir sa version définitive. Notamment parce que les tragédies dans les CHSLD et les résidences pour personnes âgées (RPA), durant le premier confinement, ont exposé notre déni chronique de la vieillesse. En effet, si le poids démographique et la durée de vie des personnes de 75 ans et plus ne cessent d’augmenter en Occident, la place des aînés dans la société actuelle rétrécit comme peau de chagrin.

Avec intelligence et sensibilité, Tout inclus nous interpelle collectivement sur le sort qu’on réserve à nos vieux. En nous rappelant l’urgence d’agir pour changer les choses. À l’instar de J’aime Hydro, de Christine Beaulieu, pièce-documentaire sur un autre sujet chaud de l’actualité (l’avenir environnemental), Tout inclus est un spectacle emblématique de l’air du temps. Et démontre que le théâtre est doublement pertinent dans la cité lorsqu’il fait œuvre utile et joue le rôle de « service public ». Comme le rêvait jadis Jean Vilar.

La vieillesse est un naufrage…

Dans Tout inclus, François Grisé joue son propre rôle. Il raconte l’expérience qu’il a vécue en restant 30 jours aux Jardins du patrimoine, résidence pour personnes âgées autonomes à Val-d’Or. Telle une « Jane Goodall des RPA » (le comédien se compare à la blague à l’anthropologue britannique), Grisé a observé et questionné des personnes âgées dans leur habitat, afin de mieux comprendre cette réalité qui nous guette tous, mais qu’on préfère ignorer. Si la vieillesse n’est pas toujours un naufrage, elle est résolument absurde. Et révoltante. Alors, nos contemporains balaient le sort des vieux sous le tapis de la productivité, de l’individualisme. En vivant dans l’illusion d’une jeunesse éternelle.

PHOTO DANNY TAILLON, FOURNIE PAR LA PRODUCTION

François Grisé, Jean-François Gaudet, Marie Cantin et Marie-Ginette Guay dans Tout inclus

Le titre de la pièce est un clin d’œil aux hôtels tout compris de villégiature. Ces endroits où, comme dans les RPA, le quotidien de la clientèle est pris entièrement en charge : ses repas, ses activités, son horaire… Car l’âge d’or est une industrie comme une autre, nous dit Grisé, chiffres à l’appui – un marché très lucratif. En pleine expansion.

Bien des questions, peu de réponses

Le spectacle est une réussite à plusieurs égards : la mise en scène efficace et fluide d’Alexandre Fecteau, le jeu des acteurs, la scénographie ingénieuse d’Odile Gamache… Toutefois, la production aurait intérêt à être resserrée. La deuxième partie nous a semblé plus relâchée que le premier acte. Les premiers chapitres sont nourris par des personnages plus vrais que nature, les résidants du Patrimoine, interprétés avec brio par Marie Cantin, Jean-François Gaudet et Marie-Ginette Guay (son attachante Mme Deschambault reste notre coup de cœur !).

En deuxième partie, on retrouve le personnage de Grisé quelques années plus tard. Il interroge des spécialistes sur le vieillissement. Par exemple, d’où nous vient cette habitude de « placer » les aînés dans des résidences ? Peut-on faire mieux pour les intégrer dans notre société ? Il tente de trouver des pistes de solution en organisant des forums de citoyens. On comprend qu’il lui fallait des débuts de réponses.

Toutefois, sa quête personnelle mise de l’avant dans les derniers chapitres l’éloigne un peu de sa prémisse et le fait tomber dans le pathos : sa culpabilité envers ses propres parents. Certes, la pandémie a bousculé son processus de création, le confinement l’empêchant de visiter des aînés dans les RPA. Or, que Grisé ait pu mener son projet à bout dans ce contexte est admirable ! De plus, l’auteur boucle magnifiquement la boucle dans sa finale. Une fin pleine d’humanité qui risque de vous faire verser quelques larmes.

Le spectacle entamera une tournée au Québec en mars 2022.

Consultez le site de la pièce
Tout inclus

Tout inclus

De François Grisé.

Chez Duceppe, Durée : environ 3 h 30 en incluant l’entracte.