Le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) a franchi mardi une nouvelle étape dans son projet d’agrandissement et de modernisation avec la première pelletée de terre officielle.

Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse

Lorraine Pintal, directrice artistique et générale du TNM, a profité de l’occasion pour dévoiler les grandes lignes de ce projet qui devrait être terminé pour janvier 2023 et dans lequel les différents ordres de gouvernement ont investi plusieurs millions de dollars.

En effet, Patrimoine Canada a accordé une somme de 4 millions de dollars au TNM, le ministère de la Culture et des Communications du Québec a offert une aide financière de 11,9 millions, tandis que l’investissement de la Ville de Montréal est de 1 million. Le TNM tentera d’aller chercher 4 millions supplémentaires par l’entremise d’une vaste campagne de financement. Déjà, près de 50 % de cette somme a été amassé. Au total, le projet est évalué à 21 millions.

Une deuxième salle s’ajoute

Le bâtiment de la rue Sainte-Catherine Ouest, qui abrite le TNM depuis 1972, sera agrandi, selon les plans conçus par la firme Saucier+Perrotte Architectes. Il s’avancera jusqu’à la ligne zéro du trottoir et un deuxième étage, avec foyer vitré et terrasse extérieure, viendra s’ajouter.

IMAGE FOURNIE PAR SAUCIER+PERROTTE ARCHITECTES

Le nouveau bâtiment du TNM sera plus ouvert sur la rue, avec une façade vitrée notamment.

Mieux encore, ce deuxième étage abritera une toute nouvelle salle – baptisée salle Réjean-Ducharme – qui servira tant aux répétitions qu’à la diffusion de spectacles.

Qu’un théâtre de l’envergure du TNM n’ait pas une deuxième salle était inadmissible. C’est un rêve que je caresse depuis 22 ans et qui avait dû être sacrifié lors des rénovations de 1997, faute de fonds. La salle Réjean-Ducharme pourra notamment accueillir des projets plus expérimentaux que ceux présentés dans notre grande salle, ce qui nous permettra d’aller chercher un nouveau public.

Lorraine Pintal

Lorraine Pintal souligne que cette seconde salle accueillera notamment plusieurs projets qui mettront en valeur les artistes de la diversité ou issus des Premières Nations. Déjà, elle dit avoir pris contact avec l’écrivaine et comédienne innue Natasha Kanapé Fontaine pour élaborer un projet commun. « Un comité dédié à cette seconde salle sera mis sur pied et il sera composé en grande partie d’artistes de la diversité ou des peuples autochtones, afin de s’assurer que tous aient un endroit pour faire entendre leurs voix. Le TNM se doit de refléter le portrait divers des Québécois. »

La salle Réjean-Ducharme pourra aussi servir à des projets de médiation ou d’art-thérapie, en plus d’être utilisée pour les répétitions des spectacles présentés dans la grande salle.

Une transformation physique et numérique

Outre l’ajout de cette nouvelle salle, notons que le TNM, qui célébrera cet automne son 70e anniversaire, va profiter de cet agrandissement pour se doter d’aires communes plus spacieuses : hall réaménagé et plus lumineux, nouvelle entrée pour le balcon avec bar à l’étage donnant sur la rue, ajout d’un toit vert. Les équipements scéniques et numériques seront aussi modernisés pour satisfaire aux nouvelles attentes technologiques des créateurs. Le Café du Nouveau Monde sera pour sa part toujours installé au rez-de-chaussée.

Malgré l’ampleur des travaux à venir, Lorraine Pintal n’a pas l’intention de sacrifier des pans de ses futures programmations. « Les saisons ne seront pas écourtées, dit-elle. Par contre, nous ne présenterons pas de spectacles à l’été 2021 et 2022 pour permettre aux travaux de se faire. Pour le reste, nous allons continuer d’accueillir le public, même si c’est dans un chantier de construction ! »

Les détails de la saison 2021-2022 du TNM devraient être dévoilés en août.