(Québec) Intimement liée au paysage sociopolitique québécois du milieu du siècle dernier, la famille Plouffe est enracinée dans notre imaginaire collectif. Le roman de Roger Lemelin, décliné successivement en téléroman et en long métrage qui ont fait époque, revit pour la première fois sur les planches. Avec, comme plus grand défi, à moitié relevé, de créer la surprise avec des personnages connus de tous ou presque.

Normand Provencher Normand Provencher
Le Soleil

D’entrée de jeu, disons-le, le spectateur à qui est familier le mythique clan ouvrier de la Basse-Ville de Québec se retrouvera en terrain connu. La metteuse en scène Maryse Lapierre et la responsable de l’adaptation, Isabelle Hubert, ne proposent pas une relecture décoiffante de l’œuvre.

> La suite sur le site du Soleil : https://www.lesoleil.com/arts/theatre/les-plouffe-un-air-de-famille-f782d05bde550cef02bfecafa90b9c25