Dès janvier prochain, Duceppe prolongera sa saison alternative avec deux œuvres québécoises et cinq laboratoires de création « afin de soutenir les projets d’un grand nombre d’artistes et de concepteurs », nous apprenait la compagnie de théâtre par voie de communiqué ce mercredi.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Duceppe espère pouvoir rouvrir ses portes dès le 12 janvier avec la pièce King Dave, interrompue la veille de la première, à cause de l’annonce du deuxième confinement par le gouvernement du Québec.

Ce solo, créé il y a 15 ans par Alexandre Goyette, met en vedette le jeune comédien Anglesh Major. En plus du report des représentations prévues l’automne dernier, cinq supplémentaires sont ajoutées.

Après cette série de représentations à Montréal, King Dave fera ensuite une tournée au Québec à partir du 12 février. Le public peut dès maintenant réserver ses places.

L’amour est un dumpling

Duceppe enchaînera ensuite avec la présentation de L’amour est un dumpling, de Mathieu Quesnel et Nathalie Doummar. Créé en 2017 à La Licorne, le spectacle revivra sur la grande scène de Duceppe à la fin février dans une version bonifiée d’un nouvel épilogue.

Dans leur pièce, les créateurs évoquent avec humour le passage à la vie adulte, le couple, les enfants, les compromis. La distribution est formée par Nathalie Doummar, Simon Lacroix et Zhimei Zhang. La mise en scène est signée Mathieu Quesnel. Le spectacle sera aussi webdiffusé en vidéo sur demande (VSD) dès mars 2021 sur duceppe.com.

Nouveaux laboratoires de création

La compagnie codirigée par David Laurin et Jean-Simon Traversy poursuit l’expérience amorcée avec Pétrole à l’automne, en programmant cinq laboratoires de création durant l’hiver. Le public sera invité à participer au processus et à apprécier ses résultats lors de présentations publiques. Plus de 60 artistes font partie de ces projets destinés à la scène de Duceppe dans un proche futur.

Parmi ceux-ci, mentionnons le labo de l’adaptation théâtrale du roman de Jean-Philippe Baril Guérard, Manuel de la vie sauvage, qui devait faire partie de la saison 2020-2021 de la compagnie fondée par Jean Duceppe. En attendant de l’intégrer à une prochaine saison, le metteur en scène Jean-Simon Traversy travaillera sur la pièce avec les interprètes et l’équipe de création. Le fruit de leurs recherches et explorations sera présenté au public le 27 mars.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Duceppe fera un laboratoire de création autour de Manuel de la vie sauvage de Jean-Philippe Baril-Guerard.

Les détails concernant les laboratoires prévus pour avril et mai 2021 seront annoncés au cours des prochaines semaines. Pour en savoir plus sur la saison alternative, les normes sanitaires de Duceppe et acheter des billets : duceppe.com.