Depuis jeudi, il se passe de drôles de choses sur les balcons et dans les cours de Pointe-Saint-Charles.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

Des badauds qu’on croirait installés à l’extérieur pour regarder le temps passer se mettent à se parler, à se raconter leurs vies, à imaginer l’avenir. Ce ne sont pas de simples résidants du quartier : ce sont des personnages inventés par le dramaturge et metteur en scène Mathieu Murphy-Perron pour un nouveau projet de théâtre spontané intitulé En Pointe.

Jusqu’au 27 septembre, à raison d’une fois par semaine (sauf exception), la compagnie théâtrale Tableau d’hôte présente neuf courtes pièces sur des terrains privés du quartier Pointe-Saint-Charles. D’une durée d’une dizaine de minutes chacune, mêlant habilement l’anglais et le français, ces pièces s’inspirent de la situation dans ce quartier du Centre-Ouest depuis le début du déconfinement.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LAPRESSE

Le dramaturge et metteur en scène Mathieu Murphy-Perron

L’action se passe en période de coronavirus, mais le sujet n’est pas abordé de manière trop lourde. La pandémie justifie la distanciation physique entre les acteurs, même si, parfois, il y a aura des rapprochements.

Mathieu Murphy-Perron, dramaturge et metteur en scène

Rapprochements possibles en raison des trois couples qui font partie de la troupe…

« On va découvrir un couple qui s’est rencontré sur Tinder et qui vit sa première date sur fond de pandémie. Ou encore un chef cuisinier qui a perdu son travail et qui va décider de lancer une table pop-up [éphémère] pour nourrir ses voisins. Je parle aussi de la fermeture du YMCA de Pointe-Saint-Charles et de l’embourgeoisement du quartier. Certains personnages sont contents que le quartier change, mais d’autres pas… »

Au total, c’est une galerie de 16 personnages qui prendront la parole. Par contre, ils ne seront que quelques-uns sur scène à chaque représentation. « Pour la dernière pièce, il y aura huit acteurs sur scène, mais c’est le maximum. »

Toucher à la création spontanée

Avec En Pointe, Mathieu Murphy Perron a eu envie de toucher à la création spontanée, plus habitué qu’il est « aux projets de longue haleine ». Avec ses comédiens, il répète à l’extérieur, dans le parc Marguerite-Bourgeoys. Et chacun des lieux de représentation est situé à l’extérieur d’une maison privée. « Je suis allé cogner à chaque porte pour voir si les propriétaires étaient prêts à nous accueillir. »

Les neuf pièces s’enchaînent les unes après les autres, mais pas besoin d’avoir vu les chapitres précédents pour profiter des représentations. Pour suivre le fil, il est aussi possible de consulter le site internet de Tableau d’hôte, où des adaptations vidéo, conçues par AJ Korkidakis, et des bandes dessinées en ligne (webcomics) inspirées de chaque pièce, signées par l’artiste visuelle Jaclyn Turner, seront déposées au fil des semaines.

À savoir : chaque pièce n’est jouée qu’une seule fois et la prochaine représentation est prévue pour ce dimanche. Les lieux exacts sont dévoilés le jour de la représentation.

> Consultez le site Tableau d’hôte