La section théâtrale du Théâtre national de Stuttgart, en Allemagne, décernera son premier Prix européen de dramaturgie à Wajdi Mouawad. Cette distinction, dotée d’une somme de 75 000 euros (près de 120 000 $), récompense un ou une dramaturge « pour le caractère exceptionnel de l’ensemble de son œuvre dramatique et pour son rayonnement en Europe ».

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Traduite dans plus de 20 langues, l’œuvre du dramaturge franco-libano-canadien comprend des pièces acclamées dans le monde entier, comme Incendies, Littoral et Tous des oiseaux. Rappelons que Mouawad a dirigé le Centre national des Arts à Ottawa et le Théâtre de Quat’Sous à Montréal. Depuis 2016, il est le directeur artistique du Théâtre national de la Colline, à Paris.

Wajdi Mouawad est un des dramaturges vivants les plus joués de notre époque. Selon le président du jury allemand, Peter Michalzik, dans ses pièces, belles et violentes, « les blessures du passé récent, en particulier au Moyen-Orient, sont soulignées et revécues. Son écriture est une dramaturgie de guérison qui fonctionne avec de grandes histoires et des moments-chocs. Et des scènes d’une puissance dramatique écrasante ».

Le prix lui sera remis officiellement à Stuttgart, le 20 septembre, où l’artiste présentera également son solo, Seuls. Ses textes sont publiés aux éditions Leméac-Actes Sud-Papiers.