Tous ceux qui l’ont vue lors de sa création au printemps dernier à Québec disent beaucoup de bien de la pièce Foreman, de et avec Charles Fournier, un ancien travailleur de la construction converti au théâtre. Bonne nouvelle, elle sera de retour au Périscope en septembre prochain.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Articulé autour du malaise identitaire des jeunes hommes d’aujourd’hui, le spectacle mis en scène par Marie-Hélène Gendreau et Olivier Arteau s’est mérité plusieurs prix et récompenses. Sa distribution s’est aussi illustrée avec les nominations de Charles Fournier aux Prix de la meilleure interprétation de l’AQCT, et celle de Pierre-Luc Désilets aux Prix de théâtre de Québec pour le Prix Nicky-Roy visant à souligner un jeune talent prometteur.

« Foreman est le reflet des hommes que j’ai côtoyés dans ma vie : sur les chantiers de construction, dans les usines où j’ai travaillé et dans le milieu où j’ai grandi. Je ne les ai pas censurés. Je suis resté le plus fidèle possible à leur langue, à leurs qualités, à leurs défauts, écrit l’auteur. […] Je crois qu’il est grand temps que nous nous questionnions sur notre conception de la masculinité et les conséquences désastreuses que peut avoir la masculinité toxique chez les gars, jeunes et moins jeunes. »

La pièce sera reprise au Périscope du 15 septembre au 3 octobre 2020. Les billets sont en vente dès maintenant.

Consultez le site du Périscope : theatreperiscope.qc.ca