• Accueil > 
  • Arts > 
  • Théâtre 
  • Constituons ! : une première constitution citoyenne du Québec 
Source ID:209700deeb7030eba7f699221746fbad; App Source:StoryBuilder

Constituons ! : une première constitution citoyenne du Québec

Catherine Fournier, qui a fait un point de... (PHOTO HUBERT LAPRISE, FOURNIE PAR CHRISTIAN LAPOINTE)

Agrandir

Catherine Fournier, qui a fait un point de presse hier matin avec Christian Lapointe et l'équipe de l'Institut du Nouveau Monde, a transmis officiellement un exemplaire de la première Constitution citoyenne du Québec à Sonia LeBel, ministre de la Justice de la CAQ et responsable du Secrétariat à la réforme des institutions démocratiques.

PHOTO HUBERT LAPRISE, FOURNIE PAR CHRISTIAN LAPOINTE

Le dramaturge québécois Christian Lapointe a remis hier matin à l'Assemblée nationale un exemplaire de la première Constitution citoyenne du Québec.

Ce projet mené par l'Institut du Nouveau Monde (INM) depuis un an a été lancé puis documenté par Christian Lapointe, qui en fera la matière première de sa pièce Constituons !, présentée du 1er au 4 juin prochain au Théâtre d'Aujourd'hui dans le cadre du Festival TransAmériques (FTA).

Le document, qui contient un préambule et 80 articles, a été rédigé par 42 citoyens tirés au sort et représentatifs de la société québécoise. Les droits et devoirs des citoyens y sont abondamment détaillés, tout comme les questions de gouvernance, des partenariats autochtones, des régions, des ressources naturelles, etc.

Lisez la Constitution citoyenne du Québec

Il est notamment question du droit à l'éducation de base gratuite, de la protection de la langue française, de la liberté de religion ainsi que de la liberté d'absence de croyance, de la laïcité de l'État, du droit de manifester, du droit à un environnement sain et même du droit à l'oubli !

Le Québec, comme province, a le droit de se doter d'une constitution, a soutenu Christian Lapointe.

Le dramaturge était accompagné des deux coprésidents de ce projet réalisé entièrement par l'INM, le constitutionnaliste Daniel Turp et l'ex-bâtonnière du Québec Claudia Prémont. Six citoyens ayant participé à cette assemblée constituante ouverte étaient également présents.

Les quatre leaders parlementaires des partis politiques de l'Assemblée nationale ont été convoqués, mais seul le député de Québec solidaire Sol Zanetti a répondu à l'invitation de l'INM. La députée indépendante de Marie-Victorin, Catherine Fournier, qui a quitté le PQ il y a quelques mois, a accueilli le groupe.

Catherine Fournier, qui a fait un point de... (PHOTO HUBERT LAPRISE, FOURNIE PAR CHRISTIAN LAPOINTE) - image 2.0

Agrandir

Catherine Fournier, qui a fait un point de presse hier matin avec Christian Lapointe et l'équipe de l'Institut du Nouveau Monde, a transmis officiellement un exemplaire de la première Constitution citoyenne du Québec à Sonia LeBel, ministre de la Justice de la CAQ et responsable du Secrétariat à la réforme des institutions démocratiques.

PHOTO HUBERT LAPRISE, FOURNIE PAR CHRISTIAN LAPOINTE

« On a contacté Mme Fournier vu que c'est la seule députée de l'Assemblée nationale qui n'est pas soumise à une ligne de parti, a précisé Christian Lapointe, joint à sa sortie de l'Assemblée nationale. Comme c'est un projet non partisan, je me suis dit qu'elle était la personne idéale pour nous recevoir. »

Catherine Fournier, qui a fait un point de presse hier matin avec Christian Lapointe et l'équipe de l'INM, a transmis officiellement le document à Sonia LeBel, ministre de la Justice de la CAQ et responsable du Secrétariat à la réforme des institutions démocratiques.

« C'est franchement impressionnant, le travail qui a été réalisé, a affirmé Catherine Fournier. C'est la preuve que les citoyens sont capables de rédiger une constitution et la preuve qu'on pourrait aller de l'avant avec ce projet au Québec. »

« Toute la méthodologie de l'INM a également été déposée », a indiqué Christian Lapointe, qui a voulu transposer ce projet politique dans l'arène théâtrale.

« L'INM a fait ça comme si le gouvernement le lui avait commandé. Le gouvernement pourrait sonder la population pour adopter ce texte, et si elle répondait favorablement aux deux tiers, ça pourrait avoir valeur légale. C'est sûr que c'est ce que je souhaite. »

- Christian Lapointe, dramaturge québécois et initiateur du projet

Les 42 citoyens qui ont participé à la rédaction du document ont piloté six commissions thématiques depuis un an. Ils ont participé à des forums citoyens et fait l'analyse des nombreux mémoires reçus par l'INM. Plus de 2000 personnes ont répondu aux questionnaires et 250 personnes ont participé aux forums citoyens.

« Je crois que l'Assemblée a une occasion unique de se saisir de ce projet de constitution citoyenne, a indiqué Me Daniel Turp. Ces 42 citoyens ont réussi à élaborer un texte qui reflète très bien ce qu'est une constitution. On dit que c'est le miroir d'une société ou l'âme d'un peuple, et je crois qu'ils ont fait un travail exemplaire dans le débat et le respect de l'autre pour rédiger et adopter cette loi fondamentale. »

La Constitution citoyenne du Québec a également été déposée à l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador et à son chef Ghislain Picard.

Consultez le site du Festival TransAmériques.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer