Source ID:370683; App Source:cedromItem

Dexter 7: l'année des filles ***1/2

Sonia Sarfati
La Presse

Dexter is back! Façon Terminator... ou presque. Après une sixième saison très décevante, le tueur en série qui travaille au sein de la police de Miami se remet en selle dans une septième série d'épisodes (il y en a 12, en anglais ou en français) qui, si elle n'atteint pas les sommets de la quatrième (pour les initiés, celle de Trinity), emprunte d'excellentes pistes. Trébuchant par contre sur d'autres, moins éclairées. Pour finir, comme toujours, par une finale-choc et choquante dont on se demande comment les protagonistes pourront se sortir.

La bonne idée a été de ne pas tenter de planter un «vilain» que Dexter poursuivrait pendant toute la saison, mais d'en introduire plusieurs; par contre, on aurait bien pris une plus longue présence de ce tueur qui se prend pour le Minotaure et poursuit ses victimes dans le labyrinthe qu'il a installé chez lui - l'effet est glaçant.

L'autre bonne idée a été d'explorer davantage la relation entre Dexter et Deb, sa soeur - ce qui était inévitable à cause des dernières secondes de la saison précédente. Cela donne à Jennifer Carpenter l'occasion de rendre quelques scènes d'une intensité dramatique assez formidable, mais, en même temps, de «trahir» ici et là l'intégrité de celle qu'elle incarne (on a parfois l'impression que les auteurs ont pris Deb en grippe et lui font dire et faire des choses fortes, mais pas cohérentes avec la psychologie du personnage ou si surprenantes qu'elles semblent sorties de nulle part).

Aussi au poste, l'insupportable LaGuerta l'est toujours autant sinon plus, mais, au moins, elle sert cette fois à quelque chose - et permet de formidables retours en arrière, entre autres pour l'enquête concernant le Bay Harbour Butcher. Enfin, la troisième dame jouant avec le destin de Dexter en cette année des filles s'appelle Hannah, est incarnée par Yvonne Strahovski (que connaissent bien les amateurs de Chuck), a déjà tué et tue peut-être encore - d'où sa chimie avec Dexter - et, si elle est moins fascinante que la Lumen de Julia Stiles, elle demeure l'un des attraits (ambigus) de cette saison dont l'arc dramatique principal se poursuit dans la huitième, qui prend l'antenne le 30 juin sur Showtime. Il sera difficile de ne pas aller y jeter un coup d'oeil.

* * * 1/2

Dexter 7. Créée par James Manos Jr.. Avec Michael C. Hall, Jennifer Carpenter, Yvonne Strahovski, Lauren Vélez.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer