Pas besoin d’avoir une boule de cristal pour prédire quelles émissions récolteront une avalanche de sélections, mercredi, quand Véronique Cloutier et Nicolas Ouellet procéderont au dévoilement des finalistes aux 37es prix Gémeaux. Au terme d’une saison télévisuelle mouvementée, voici nos prévisions.

Publié le 20 juin
Marc-André Lemieux
Marc-André Lemieux La Presse

Commençons par l’évidence : en fiction, C’est comme ça que je t’aime arrivera en tête de peloton. La deuxième saison des aventures comico-criminelles d’Huguette et compagnie a reçu un accueil plus qu’enthousiaste ce printemps sur l’Extra d’ICI Tou. tv. Réussira-t-elle à battre les 15 sélections qu’elle avait obtenues en 2020 ? Les paris sont ouverts.

Réalisée par Yan England et diffusée à TVA, l’adaptation québécoise des Bracelets rouges fera également figure de chouchou. Et sans doute qu’Aller simple, l’une des belles surprises du calendrier 2021-2022, réclamera sa part du gâteau. Le thriller agatha-christinien permettra à Noovo de renforcer son statut d’acteur de premier plan.

photo fournie par sphère média

Scène d’Aller simple

Audrey est revenue pourrait venir damer le pion à toutes ces productions et ravir la position de tête. En effet, on voit mal comment une série récompensée un peu partout hors des frontières du Québec (Grand Prix Dior à Cannes, Best International Audience Award à Denver, Prix francophone à Banff) pourrait être boudée à la maison. L’œuvre des auteurs Florence Longpré et Guillaume Lambert, offerte sur Club illico, raconte avec humour, sensibilité et profondeur l’histoire d’une jeune femme qui sort d’un coma après 15 longues années.

Photo fournie par pixcom

Florence Longpré (Audrey) dans Audrey est revenue

Détail important à signaler : la série a été soumise du côté des comédies, nous confirme la boîte de production Pixcom. Par conséquent, Audrey est revenue pourrait affronter Discussions avec mes parents, L’œil du cyclone, La Maison-Bleue, Les mecs, Léo, Contre-offre, Sans rendez-vous, Moi non plus, etc.

Admissible ou pas ?

La période d’admissibilité aux Gémeaux s’échelonnant du 1er mai 2021 au 30 avril 2022, les titres parus au cours des deux derniers mois devront patienter jusqu’en 2023 pour espérer décrocher une sélection. En d’autres termes, il faudra éviter de crier au scandale lorsqu’on remarquera l’absence des Chefs !, de Cerebrum ou d’Escouade 99 au tableau des finalistes. Ces productions n’étaient tout simplement pas admissibles.

Il sera également amusant d’examiner l’attitude de l’Académie face aux séries plus ou moins fraîches dans notre esprit, comme Après et Sortez-moi de moi. Mises en ligne au printemps 2021, respectivement sur l’Extra d’ICI Tou. tv et Crave, ces miniséries ont ensuite été diffusées à la télé traditionnelle.

Mettant en vedette Karine Vanasse et brossant le portrait d’une petite communauté des Laurentides qui souffre des séquelles d’une fusillade, Après devrait tirer son épingle du jeu parce qu’elle a résonné auprès du public.

Photo Eric myre, fournie par Radio-Canada

La série Après devrait apparaître au tableau d’honneur des Gémeaux.

Ayant trouvé un écho moindre, Sortez-moi de moi pourrait être désavantagée. L’offrande de Sophie Lorain et d’Alexis Durand-Brault devrait toutefois permettre à Vincent Leclerc, hypnotisant en homme bipolaire (on n’en dit pas plus pour éviter de gâcher le plaisir des retardataires qui souhaiteraient y jeter un œil), d’amasser une mention.

Indemnité de départ ?

Un facteur pourrait influencer les jurés cette année. Un élément qu’on pourrait qualifier de « prime de départ ». En effet, peut-être que l’Académie voudra souligner les nombreuses têtes d’affiche et émissions qui quittent l’antenne en leur décernant – au minimum – une sélection.

Pierre Bruneau, qui vient de prendre sa retraite du TVA Nouvelles, sera-t-il finaliste au prix du meilleur animateur d’émissions d’affaires publiques ? Le départ d’Édith Cochrane jouera-t-il à l’avantage des Enfants de la télé ? Est-ce que Denis Gagné retrouvera le chemin des sélections avec Johane Despins pour L’épicerie ? Possiblement.

Du côté des séries, est-ce que l’Académie a ressenti une pression de nommer Toute la vie, Une autre histoire et L’heure bleue parce qu’elle sait qu’elle n’en aura plus jamais la chance ? La même chose pourrait être dite au sujet de District 31, qui s’est terminée en avril après six saisons, mais puisqu’on parle du champion incontestable des cotes d’écoute, parions que la série aurait amassé une tonne de sélections, peu importe.

photo FOURNIE PAR Karl Jessy

La série District 31 a pris fin au mois d’avril dernier après six saisons.

Vers un gala « normal »

Après une saison 2020-2021 teintée par la pandémie de COVID-19, l’industrie télévisuelle a fonctionné à plein régime au cours des 12 derniers mois. La recrudescence de productions originales s’est reflétée dans l’augmentation des inscriptions au concours, nous indique la directrice générale de l’Académie, section Québec, Mara Gourd-Mercado.

Photo Alain Roberge, archives LA PRESSE

Mara Gourd-Mercado, directrice générale de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, section Québec

Quant au gala, que Véronique Cloutier pilotera sur ICI Télé le 18 septembre, tout indique qu’il laissera tomber les formules pandémiques intimistes des dernières éditions.

« Cette année, ce qu’on veut, c’est retrouver un semblant de normalité, déclare Mara Gourd-Mercado. Les deux dernières années ont mis en lumière notre besoin d’avoir un sentiment de communauté. C’est cet esprit qu’on va retrouver aux Gémeaux. On veut célébrer ensemble, côte à côte. »