C’est sans public en studio que Guy A. Lepage a renoué avec les fidèles de Tout le monde en parle pour cette première en direct de 2022 sur ICI Télé. Avec la visite du premier ministre du Québec, François Legault, mais aussi de Chantal Machabée, dont la nomination à titre de vice-présidente des communications du Canadien de Montréal a fait l’unanimité.

Publié le 17 janvier
Richard Therrien
Richard Therrien Le Soleil

Interrogée sur l’identité du futur directeur général de l’équipe, elle a affirmé que le choix se fera « dans les prochains jours ». « On ne veut pas se tromper, on veut faire le bon choix », dit-elle, confirmant qu’il y a bien trois candidats encore sur les rangs, sans toutefois les nommer.

« J’apprends tout sur le tas parce que j’ai encore beaucoup de réflexes de journaliste sportive », confie Chantal Machabée, qui a mis presque cinq semaines avant de dire oui à la proposition. « Mon cœur et mon âme étaient à RDS, ça faisait 32 ans que j’étais là. […] C’est toute ma vie ! »

Jointe à Glendale, en Arizona, où elle accompagne l’équipe, la nouvelle vice-présidente des communications s’est déjà mise au travail. Au sujet des joueurs qui fréquentent très peu les émissions de télé, elle souhaite « changer les mentalités » et faire en sorte que le public les voie plus en dehors de la glace.

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Chantal Machabée

À Serge Savard, qui prétend que le vice-président hockey, Jeff Gorton, mènera la barque aussi comme directeur général, elle dit ne pas y croire, ajoutant que M. Gorton souhaite travailler dans l’ombre.

Le premier ministre François Legault, dont la dernière visite sur ce plateau remontait à 2018, n’a pas fait de grande annonce dimanche soir, somme toute peu talonné par l’animateur et le fou du roi Alexandre Barrette. Une nouvelle fois, il a voulu interpeller les non-vaccinés, qui constituent la moitié des patients aux soins intensifs. Il affirme que ces 600 000 adultes devraient être contactés « un par un » pour s’assurer qu’ils soient bien informés au sujet du vaccin, faute de quoi on leur imposera une « contribution santé ».

Il annonce pour le début du mois de février le dépôt du projet de loi visant à mettre en place cette nouvelle mesure pour les personnes qui refusent de se faire vacciner sans raison valable.

Je pense que c’est normal qu’ils paient une contribution et je pense que les Québécois sont d’accord avec ça.

François Legault, premier ministre du Québec

C’est parce que le gouvernement a freiné l’augmentation des cas de COVID-19 qu’on a levé le couvre-feu et rouvert les écoles. M. Legault se méfie des comparaisons avec le reste du Canada et les autres pays du monde. « Jusqu’à présent, si on regarde 2021, il y a moins de décès au Québec par million d’habitants que dans le reste du Canada et aux États-Unis. Ça, c’est parce qu’on a des mesures au Québec plus dures qu’ailleurs. »

Michel Charette a repris sept ou huit fois la fameuse scène d’ouverture du premier épisode du Bonheur, devenue virale, où le prof en burnout qu’il incarne pique une crise mémorable. « Ça a fait un bien collectif à tout le monde », affirme l’acteur.

« Le bonheur est une manière de voir la vie et y en a qui n’ont pas les bonnes lunettes », admet l’auteur de la comédie de TVA, François Avard, qui voit toujours le verre à moitié vide et qui a lui-même vécu un burnout il y a une dizaine d’années.

Au sujet de la fin de District 31, Michel Charette affirme que ses collègues et lui ont tous très bien réagi, comprenant l’intention de l’auteur Luc Dionne de ne pas vouloir faire l’année de trop. « C’est le rôle de ma carrière jusqu’à maintenant. Je suis allé jouer dans des zones où je n’étais pas allé jouer », affirme l’acteur, ajoutant qu’une quantité de policiers se reconnaissent dans le personnage de Bruno Gagné, notamment pour ses épisodes de détresse psychologique.

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Daniel Lamarre

Très intéressante rencontre avec le vice-président exécutif du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre, qui se raconte dans le livre L’équilibriste. Quand il parle de sa passion pour cette institution, on ne peut que le croire, lui qui prépare néanmoins sa sortie en douceur, prévue dans deux ans.

À propos des partys olé olé de Guy Laliberté à Saint-Bruno-de-Montarville, il rappelle que c’est là qu’il a rencontré George Harrison, ce qui allait mener à la création du spectacle Love des Beatles. « Inutile de dire que c’était un bon investissement, ce party-là ! », affirme M. Lamarre.

« Ça a amené le Cirque à un autre niveau. Soudainement, notre marque était connue mondialement », dit-il à propos de Love. L’évènement aura même rapproché Paul McCartney et Yoko Ono, le temps d’un échange de baisers.

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a profité de sa présence sur ce plateau pour annoncer qu’il se présenterait l’automne prochain dans la circonscription de Bourget, dans le but de reprendre à la CAQ cette circonscription jadis occupée par Camille Laurin.

Alors que le premier ministre venait d’affirmer qu’il rencontrait les chefs des partis de l’opposition chaque semaine, M. St-Pierre Plamondon se dit exclu du processus décisionnel et accuse le gouvernement de manquer de transparence.

Accusant au passage le Parti libéral et Québec solidaire d’être « anti-nationalistes », il sourit en entendant Guy A. expliquer que les ministres Danielle McCann et Marguerite Blais et le DHoracio Arruda ne s’entendent pas sur le moment où ils ont été mis au courant de la situation préoccupante des CHSLD, au début de la pandémie. « Ça nous dit qu’il y a des gens qui ne disent pas la vérité », affirme le chef du PQ.

Dès le printemps ou quand ce sera possible, Virginie Fortin présentera en tournée son deuxième spectacle, intitulé Mes sentiments, dont elle signe les textes en solo. « Ça parle de nostalgie, mais ça parle aussi de réalité alternative et de Gino Chouinard », affirme l’humoriste, qui aime jouer avec l’absurde.

Cette pro de l’impro, qui avait dû reporter son entrevue parce qu’elle avait contracté la COVID-19 en décembre, prendra la semaine prochaine le siège occupé par Alexandre Barrette.

Gentleman, Guy A. Lepage a exprimé sa solidarité à l’endroit de l’équipe de Star Académie chez la concurrence à TVA, qui a dû reporter d’une semaine sa première en raison de cas de COVID-19 parmi les candidats.