Si vous êtes en retard sur l’écoute de la dernière sensation sur Netflix, ne vous en faites pas. La Presse et ses adeptes de la diffusion en continu sont là pour vous.

Publié le 30 déc. 2021
La Presse

The Crown, saison 4

The Crown a toujours été une série de prestige. Mais en s’attaquant aux années 1980, sa quatrième saison supplante ses trois premières. Si l’on hésite encore à applaudir la performance de Gillian Anderson en Margaret Thatcher, on salue celle d’Emma Corrin, remarquable en Princesse Diana. Sans oublier l’inimitable Olivia Colman, saisissante en Reine Élisabeth II.

Marc-André Lemieux

Maid

Il ne faut pas être déprimé pour visionner Maid, qui raconte la bouleversante histoire véridique d’une mère monoparentale de 23 ans (Margaret Qualley) qui fait des ménages pour survivre. Cette jeune maman est prise dans un cercle de violence psychologique et de pauvreté difficile à briser. Une série dure et poignante.

Hugo Dumas

Squid Game

La série la plus populaire de l’histoire de Netflix, qui a fracassé tous les records d’écoute. Âmes sensibles (et enfants), s’abstenir. Obsession de l’argent, marginalisation des pauvres et lutte des classes sociales, cette production sud-coréenne mélange horreur, survivalisme et critique sociale avec brio.

Hugo Dumas

Sex Education

Cette comédie dramatique britannique – et progressiste – qui décrit les tribulations d’un groupe d’adolescents libidineux devrait également intéresser les adultes, d’autant plus qu’après deux saisons, ses auteurs délaissent (enfin) la formule d’un problème d’ordre sexuel par heure pour s’appliquer à raconter une histoire, une vraie. Résultat : l’intrigue entre Maeve (Emma Mackey) et Otis (Asa Butterfield) n’est plus la seule qui nous garde captif.

Marc-André Lemieux

The Power of the Dog

Le retour à la réalisation d’un long métrage de Jane Campion après 12 ans d’absence ne pourrait être plus grandiose. Mettant en vedette Benedict Cumberbatch, Jesse Plemons, Kirsten Dunst et Kodi Smith-McPhee, tous excellents, cette adaptation du roman de Thomas Savage emprunte le cadre du western pour proposer une histoire d’une grande profondeur psychologique. Avec finesse, sensibilité et sensualité, la réalisatrice de The Piano offre une œuvre d’une belle puissance évocatrice.

Marc-André Lussier

tick, tick... BOOM!

Pour le premier long métrage dont il signe la réalisation, Lin-Manuel Miranda (Hamilton) a choisi de porter à l’écran une comédie musicale inspirée d’un « monologue rock » semi-autobiographique que le dramaturge Jonathan Larson (Rent) a lui-même livré à une époque où rien ne semblait fonctionner pour lui. L’éblouissante performance d’Andrew Garfield impressionne, d’autant plus qu’au départ, le jeune homme n’avait pas du tout de formation pour le théâtre musical.

Marc-André Lussier

Red Notice

Red Notice est arrivé sur les écrans avec la réputation d’être le projet le plus cher de l’histoire de Netflix, autour de 200 millions. Le résultat ? Nous avons aimé ça. Malgré tout ! Car le scénario est bâclé. Les retournements, trop nombreux. Est-ce qu’on lance des œufs à Red Notice ? Mais non. On a ri. On s’est amusé. Le temps a filé. Ça ne valait pas 200 millions, mais on a vu pire.

André Duchesne