L’autrice et réalisatrice Léa Clermont-Dion commencera dès l’automne la réalisation de Janette Bertrand et filles, documentaire qui cherche à mettra en lumière l’incomparable héritage de la journaliste et animatrice âgée de 96 ans.

Pierre-Marc Durivage
Pierre-Marc Durivage La Presse

« C’est un privilège de pouvoir fouiller notre passé pour interroger notre présent, a affirmé Léa Clermont-Dion dans un communiqué. Mon but est de comprendre l’avancement des femmes vers l’égalité au Québec. Cette histoire, trop peu racontée, s’incarne par des actrices de changement incontournables. Rebelle féministe du gros bon sens, Janette Bertrand est témoin d’un siècle de transformations. Je promets un film inventif qui brasse la cage. »

Pour illustrer son propos, la jeune réalisatrice de 30 ans fera appel à la contribution de Janette Bertrand elle-même, mais aussi de Guylaine Tremblay, Martine Delvaux, Claudia Larochelle, Noémi Mercier, Kim Lizotte, Pauline Marois, Sarahmée et Philippe-Audrey Larrue-Saint-Jacques, entre autres.

Selon la productrice Guylaine Maroist, le documentaire de Léa Clermont-Dion se veut une manifestation de la lutte des femmes – « [c’est] une histoire en marche, et le flambeau doit être transmis. » D’ailleurs, elle soutient que la jeune réalisatrice a des points en commun avec Janette Bertrand : « En fouillant les archives des années 1960, [nous] sommes tombés sur des images de Janette, ajoute-t-elle dans le communiqué. La ressemblance entre la jeune Janette et Léa est frappante ! Même candeur, même soif de “savoir”, même courage pour faire avancer les choses. »

Janette Bertrand et filles doit être diffusé sur les ondes de Télé-Québec à l’automne 2022.