La famille royale est à nouveau le sujet d’une série télévisée, cette fois en dessin animé. À peine lancée, The Prince s’est déjà attiré la foudre des Anglais.

Léa Carrier
Léa Carrier La Presse

« La satire animée de HBO sur la Reine & cie est étrangement ignorante et pleine de représentations grossièrement offensantes », a écrit le critique du journal anglais The Telegraph Ed Power, lui attribuant la note sans appel de 0/5. Et il n’est pas le seul à penser ainsi. Dans les jours suivant sa sortie, le 29 juillet, sur HBO Max, plusieurs Anglais se sont tournés vers les réseaux sociaux pour dénoncer l’émission qu’ils jugent « erronée », voire « dégoûtante ».

La série, conçue par le coproducteur exécutif de Family Guy, Gary Janetti, fait le portrait satirique d’une famille royale dysfonctionnelle. La Reine Élisabeth II (Frances de la Tour) y est dépeinte comme une chef de la mafia ; le Prince Charles (Iwan Rheon), un « fils à maman », qui, derrière des portes closes, se plaint d’avoir attendu trop longtemps pour monter sur le trône ; le jeune Prince George (Gary Janetti), un enfant gâté qui donne des ordres au personnel ; et ainsi de suite.

En réponse aux critiques, Gary Janetti a affirmé que tout avait été fait avec affection.

La sortie de la série était initialement prévue pour le printemps 2021, mais elle a été reportée en raison de la mort du Prince Philip en avril dernier. La série met également en scène Orlando Bloom (dans le rôle du prince Harry), Alan Cumming (dans le rôle du majordome de George, Owen) et Sophie Turner (dans le rôle de la princesse Charlotte).