(Los Angeles) Alors que The Handmaid's Tale revient en avril pour une quatrième saison, le créateur et scénariste de la série hésite à prédire à quel moment ce drame dystopique sera prêt pour le chapitre final.

Lynn Elber
Associated Press

« Chaque fois que j’amorce une nouvelle saison, je n’ai aucune idée de ce qu’on va faire, a déclaré Bruce Miller. Et chaque fois que j’arrive à la fin de la saison, je suis ravi de ce que nous avons fait […] et je sens que je pourrais continuer indéfiniment. »

Indéfiniment, si Elisabeth Moss veut bien continuer de jouer June dans cette série basée sur le roman de 1985 de Margaret Atwood, a admis M. Miller. Mais Moss, qui a remporté le prix Emmy de la meilleure actrice dramatique en 2017 pour ce rôle, est productrice exécutive de la série et a aussi touché à la réalisation pour cette quatrième saison.

Lors d’une séance virtuelle de questions-réponses avec des critiques de télévision, jeudi, on a demandé au scénariste s’il avait songé à tuer le personnage d’Elisabeth Moss la saison dernière. « La série s’appelle The Handmaid's Tale, il s’agit d’elle », a-t-il répondu du tac au tac.

Bruce Miller a aussi déclaré qu’il était fasciné par la suite livrée par l’écrivaine canadienne en 2019, Les Testaments, qui se déroule 15 ans après La servante écarlate. Le site de vidéo sur demande Hulu a déjà acquis les droits du livre, avec en tête, bien sûr, une suite à la populaire série. « The Handmaid's Tale est déjà renouvelée pour une autre (cinquième) saison, mais l’arc dramatique de 10 épisodes qui commence le 28 avril est ouvert », a dit M. Miller.

Warren Littlefield, lui aussi producteur exécutif de la série, a soutenu que pendant cette quatrième saison, les téléspectateurs seraient « récompensés pour leur patience ». Après avoir semé pendant plusieurs années des graines « à propos de ce soulèvement et de cette zone chaude à Chicago », que le régime répressif de Gilead est incapable de contrôler, l’action se déplace maintenant là-bas, à partir de ce qui avait été « notre univers central », près de Boston, a-t-il expliqué.

Dans la saison à venir, la cheffe rebelle June prend des risques et fait face à de nouveaux défis, ce qui pourrait également s’appliquer à Elisabeth Moss : l’actrice a réalisé trois épisodes – et dans des conditions éprouvantes de sécurité pandémique.