Les tribulations de Léa Olivier, diffusées sur le Club Illico depuis près d’un an, sont désormais dans l’œil des jeunes Français.

Charles-Éric Blais-Poulin Charles-Éric Blais-Poulin
La Presse

Samedi dernier, des téléspectateurs de l’Hexagone, mais aussi de Belgique, de Suisse et d’Haïti, ont pu regarder le premier épisode de La vie compliquée de Léa Olivier sur Teletoon+, chaîne jeunesse du diffuseur national français Canal+, qui a acquis les droits.

La série québécoise produite par Encore Télévision et Slalom est présentée en version originale et doublée en français international. Elle se décline en 12 épisodes de 22 minutes. Tous sont offerts sur la plateforme à la demande MyCANAL.

Réalisée par Martin Cadotte et scénarisée par Rachel Cardillo (avec Sébastien Bertrand) à partir des romans à succès de Catherine Girard-Audet, La vie compliquée de Léa Olivier raconte les hauts et les bas d’une adolescente qui doit apprivoiser une nouvelle école et une nouvelle ville, Montréal.

Laurence Deschênes (O’, La Bolduc) y tient la vedette, appuyée entre autres par Thomas Delorme, Léanne Désilets, Sam-Éloi Girard et Laurie Babin.