La première chose que Derek Aucoin aurait faite en arrivant sur le plateau de Tout le monde en parle aurait été de prendre Guy A. et Dany dans ses bras. Dimanche, les câlins étaient bien sûr impossibles, mais celui qui se définit lui-même comme un « Teddy Bear » avait mieux à nous donner : du courage, de la persévérance et de la résilience.

Richard Therrien
Le Soleil

« Passer à Tout le monde en parle » apparaissait sur sa bucket list. Eh bien, c’est coché ; à défaut d’y être en personne, l’homme d’une gentillesse proverbiale a fait son entrevue par Skype. L’ancien joueur du baseball majeur converti en animateur de radio n’a jamais perdu le sourire ni ce positivisme qui le caractérise si bien. Il y a un an, le colosse a dû être transporté à l’hôpital à la suite d’étourdissements ; sans le savoir, il venait de subir plusieurs petites crises d’épilepsie, résultats d’une tumeur au cerveau, incurable mais traitable. Presque un an plus tard, alors qu’il est soumis à un traitement expérimental, il parvient malgré tout à se dire « l’homme le plus chanceux sur la planète ».

Son défi 30 jours consiste à téléphoner à deux personnes chaque jour, non pas pour leur emprunter de l’argent ou une tondeuse, mais pour leur dire « merci ». « Je garantis que ça change la vie des gens », affirme Derek Aucoin, qui nous a certainement offert le moment le plus émouvant de cette avant-dernière de la saison.

> Lisez l’article complet sur le site du Soleil