Des suggestions de séries, films, documentaires et émissions provenant de toutes les plateformes

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Netflix : White Lines

Intrigante nouveauté que White Lines. Pour une raison bien simple : c’est une création d’Alex Pinas, le brillant scénariste derrière La Casa de Papel (La Maison de papier). Deux décennies après la disparition à Ibiza d’un populaire DJ de Manchester, au moment où son corps est retrouvé, sa sœur (Laura Haddock) part enquêter sur cette île des plaisirs. Elle se retrouve emportée dans une vie de fête et au bout de nuits qui, évidemment, dévoileront le côté sombre de ce coin de Méditerranée gorgé de soleil, paradis de tous les excès. On s’en doute, les lignes blanches du titre ne sont pas tracées à la craie...

Dès maintenant.

Disney+: Taylor Swift City of Lover Concert

Grosse année télé pour Taylor Swift. Après le documentaire Miss Americana l’hiver dernier, voici qu’elle propose une version filmée de son plus récent spectacle. Le projet ne relève pas du concept, mais du clin d’œil : puisque son plus récent album s’intitule Lover, c’est une représentation spéciale à Paris — Ville Lumière et ville de l’amour — qui a été captée. Les images présentées ici n’ont « jamais été vues », assure-t-on. Taylor Swift City of Lover Concert est présenté en première dimanche sur ABC aux États-Unis, puis sera offert le lendemain aux abonnés de Disney+.

Dès lundi.

Télé-Québec : Walt Disney l’enchanteur

Télé-Québec présente une série documentaire consacrée à Walt Disney et à la naissance de son empire du divertissement. Créateur de génie à l’image sympathique pour les uns, personnage autoritaire pour les autres, c’est un idéateur déterminé qui a inventé une forme d’art. Dans le troisième épisode, on le retrouve à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, très endetté, mais il n’a pas dit son dernier mot. Cendrillon connaîtra un succès immense, ce qui le mène à envisager un projet audacieux : créer un parc d’attractions où les visiteurs pourront croiser les personnages emblématiques de son univers. Son idée folle deviendra Disneyland, qui demeure aujourd’hui la destination familiale que l’on sait. Pour faire du rattrapage, les premier et deuxième épisodes la série sont offerts dans la zone vidéo de Télé-Québec.

Mardi, 20 h.

Canal D : Le triangle des Bermudes dévoilé

Avec ces navires et ces avions qui s’évanouissent sans avertissement, le triangle des Bermudes fascine autant depuis des décennies. Et le film de 1978 qui lui est consacré, Le mystère du Triangle des Bermudes, avec cette poupée inquiétante, a aussi contribué à cet attrait. Canal D revient sur ces naufrages inexpliqués avec un documentaire qui prétend se pencher sur « les véritables raisons qui donnent si mauvaise réputation » à cette zone géographique. Oublions les monstres marins, les forces de l’Atlantide ou les extraterrestres, il sera plutôt question « d’étranges éléments géologiques » qui pourraient jeter une nouvelle lumière sur cette région connue pour ses sautes d’humeur météorologiques.

Ce jeudi, 23 h. Dimanche, 3 h et 21 h. Mardi, 11 h.

Tou.tv Extra : Arwad

Parti en Syrie au lendemain de la mort de sa mère, Ali (Ramzy Choukair) ressent un besoin fort de renouer avec ses racines. Un drame supplémentaire surviendra, qui finira par mettre en contact deux femmes importantes dans sa vie. « Ce n’est pas un film sur la Syrie. C’est un film sur ici et sur la notion de chez soi », disait Samir Najari au moment de la sortie du film qu’il a coréalisé avec sa femme, Dominique Chilla. Tourné en Tunisie alors que la guerre faisait déjà rage en Syrie, Arwad parle d’exil, d’appartenance et d’intégration, sujets délicats et capitaux ici comme ailleurs dans notre monde où les guerres et les difficultés économiques forcent des gens à quitter le lieu où ils sont nés dans l’espoir d’une vie meilleure pour eux et pour leurs enfants.

Dès maintenant.