Mariana Mazza n’était pas là pour convaincre qui que ce soit à Tout le monde en parle. Pas ses fans qui apprécient d’emblée son irrévérence et sa franchise, encore moins ceux qui décrient sa vulgarité sur les réseaux sociaux. Dimanche, comme sur scène, Mariana a fait du Mariana, au risque d’écorcher les plus chastes oreilles et de provoquer les malaises les plus prononcés.

Richard Therrien
Le Soleil

Ce n’est toujours pas dimanche que Laurent Duvernay-Tardif a laissé poindre ne serait-ce qu’un minuscule défaut. « Notre personne préférée depuis deux semaines » ira-t-il rencontrer le président américain, comme le veut la tradition pour les vainqueurs du Super Bowl ? Si son équipe y va, sûrement. Et si la moitié décidait de ne pas y aller ? Il reconsidérerait sa décision. 

PHOTO KARINE DUFOUR, FOURNIE PAR ICI RADIO-CANADA TÉLÉ

Laurent Duvernay-Tardif

Le médecin footballeur ne croit pas se lancer un jour en politique, même si son grand-père, aussi son mentor, a été ministre des Transports dans le cabinet de René Lévesque. Ambassadeur d’Héma-Québec, il donne son sang, mais pas encore ses cellules souches. « On serait tous un peu intéressés », a blagué Guy A.

>>> Lisez la suite sur le site du quotidien Le Soleil