La nouvelle série écrite par François Létourneau, C’est comme ça que je t’aime, sera présentée en primeur en février en Allemagne lors de la 70e Berlinale, dans une section réservée à la télé qui se démarque par sa « créativité » et son « originalité », ont annoncé Radio-Canada et les Productions Casablanca.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

« Je ne savais même pas qu’à Berlin, il y avait un volet consacré aux séries télé, admet candidement François Létourneau, qui l’a appris seulement avec ce projet-ci. Ce qui est le fun, c’est qu’ils ne choisissent pas 1000 shows, mais 8. Alors, d’être parmi les huit, je suis content. »

La série C’est comme ça que je t’aime compte 10 épisodes, dont seuls les deux premiers seront projetés dans le cadre de la Berlinale. « Ça fait comme une première, comme un lancement de série », se réjouit l’auteur, qui a notamment coécrit, avec Jean-François Rivard, Les Invincibles et Série noire.

L’objectif de cette diffusion en Allemagne est toutefois, bien sûr, de vendre leur dernière collaboration (Jean-François Rivard ne signe que la réalisation, cette fois-ci) sur le marché international.

C’est sûr qu’on aimerait que le show voyage dans le monde, mais en même temps, je n’ai pas vraiment d’attentes par rapport à ça.

François Létourneau, scénariste et comédien de la série C’est comme ça que je t’aime

« Ce qui est le fun, poursuit-il, c’est que des gens qui ne nous connaissent pas du tout, qui n’ont vu ni Les Invincibles ni Série noire, nous aient choisi après n’avoir vu que les deux premiers épisodes, qu’ils aient trouvé ça bon. »

C’est comme ça que je t’aime, dont la diffusion est prévue sur la plateforme numérique ICI Tou.tv Extra dès le mois de mars, est décrite comme une série « ludique, amusante, remplie de rebondissements et d’émotion ». L’action, paradoxalement, est campée dans la « tranquille banlieue de Sainte-Foy » en 1974, où deux couples en crise deviendront des célébrités du crime organisé de la Vieille Capitale…

L’affiche de la série donne l’impression d’une aventure criminelle assez glamour. Connaissant l’auteur et le réalisateur, on devine que cette image léchée cache en fait une création au ton décalé.

« Jean-François voulait qu’on soit élégant. Et je suis très content de cette reconstitution d’époque. Elle est au service de l’histoire, et on n’a pas l’air fou. On n’est pas habillés comme dans Du tac au tac », signale François Létourneau, qui précise en outre que le sujet principal de son histoire, c’est la vie de couple et non le milieu criminel.

Les personnages sont quand même des gens ordinaires de Sainte-Foy. Sur l’affiche, ils ont l’air champions, mais ils sont pas mal moins champions que ça dans le show.

François Létourneau

C’est comme ça que je t’aime est la première série télé écrite en solo par François Létourneau, ce qui lui a permis de puiser davantage dans ses souvenirs d’enfance, notamment le divorce de ses parents. « J’ai maintenant l’âge qu’ils avaient quand ils se sont séparés, raconte-t-il. C’est ça qui m’a amené à écrire cette série : quand j’ai eu l’idée, je me suis rendu compte que je pouvais puiser à la fois dans mes souvenirs d’enfance, mais aussi dans ma vie d’homme de 45 ans qui comprend mieux ce que vivaient mes parents à l’époque. »

En plus de l’auteur, Patrice Robitaille, Karine Gonthier-Hyndman, Marilyn Castonguay, Sophie Desmarais et Rémi-Pierre Paquin sont de la distribution de cette série, troisième collaboration télévisuelle entre François Létourneau et Jean-François Rivard. « Les gens vont reconnaître l’humour, croit l’auteur. Ce n’est pas du tout mon histoire ni celle de mes parents. Les gens vont s’en rendre compte assez rapidement… »

Berlin en séries

Le très sélect volet série de la Berlinale ne compte qu’une autre série nord-américaine, Dispatches from Elsewhere, de Jason Segel (Forgetting Sarah Marshall, How I Met Your Mother).

Parmi les autres productions retenues se trouvent entre autres Stateless (d’Australie, avec Cate Blanchett), The Eddy (de Damien Chazelle, à qui l’on doit La La land et Whiplash), une émission danoise intitulée Sex et une série noire intitulée Mystery Road.