Rentre dans la maison mixte. Non, retourne chez les gars ou les filles. Non, reviens dans la maison mixte. Non, vide la maison mixte. OK, pars une semaine dans un hôtel de Charlevoix !

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

À part tellement s’aimer et former une belle famille, bro, l’activité préférée des concurrents d’Occupation double a consisté à rouler leurs petites valises — au ralenti — d’un chalet à l’autre, à Saint-Jean-de-Matha. Comme dans une pub de Bentley. La championne de la Samsonite, la belle Stacey, fait d’ailleurs dire que les candidats « sontaient » contents de ne plus avoir à faire leurs bagages toutes les cinq minutes.

Mais l’ODéménagement ultime, dans le condo à 300 000 $ du projet Aristo à Laval, c’est Noémie et Vincent qui l’effectueront. En direct du Vieux-Port de Montréal dimanche soir, le sympathique couple a été sacré grand vainqueur de la 14e saison d’Occupation double, moins saucée et « rocamboulesque » qu’elle ne le promettait.

PHOTO SACHA BOURQUE, FOURNIE PAR NOOVO.CA

Noémie et Vincent sont les grands gagnants d’Occupation double

Cette dernière émission, où l’agressante musique de fond enterrait les propos de Jay Du Temple, s’est terminée en queue de poisson, alors que Noémie et Vincent n’entendaient pas l’animateur et n’ont pas pu remercier les gens qui ont voté pour eux. Ordinaire.

PHOTO SACHA BOURQUE, FOURNIE PAR NOOVO.CA

Jay Du Temple et les trois couples finalistes

La dernière demi-heure de l’épisode a d’ailleurs été un long collage de bla-bla et de remerciements peu intéressants, qui ont bouffé tout le temps normalement alloué aux gagnants. C’est dommage de conclure d’une façon aussi précipitée, voire bâclée. La caméra montrait rarement les bonnes personnes dans l’assistance. On voulait voir Éloïse, pas Émilia, voyons !

Heureusement, le grand prix a été attribué au couple le plus méritant, je trouve. Vincent, vendeur d’autos « let’s go » de 23 ans, et Noémie, 25 ans, copropriétaire d’une boutique de vêtements, ont été attachants, authentiques et rigolos tout l’automne.

Le roi de la sauce de Laval et la reine de la danse urbaine de Gatineau, yo, ont d’ailleurs été plébiscités par les anciens d’OD avec 12 votes sur une possibilité de 20.

Aussi, Vincent était l’encyclopédie d’Occupation double du groupe. Il avait analysé toutes les saisons et connaissait tous les anciens participants. Comme quoi, les jeunes, ça peut être payant d’étudier. Des études d’anthropologie, genre.

En prévision du couronnement, la production a révélé le côté chialeur de Carl avec un C, ce qui a assurément nui à ses chances de triompher avec Andréanne. Est-ce injuste pour nos deux sympathiques nonos ? Pas du tout. Ce qui aurait été malhonnête, c’est de cacher la nature colérique et contestatrice de Carl aux téléspectateurs.

PHOTO SACHA BOURQUE, FOURNIE PAR NOOVO.CA

Andréanne et Carl

La très « woke » Naadei a également fait suer l’équipe derrière les caméras d’OD en multipliant les retards à plusieurs activités.

Quant à Jamie et Stacey, le couple de maladroits, ils ont été fidèles à eux-mêmes : ils ont pêché l’ourson, euh, l’oursin, sur fond musical de piano à la Jean-Michel Blais. Rien d’excitant à déclarer.

PHOTO SACHA BOURQUE, FOURNIE PAR NOOVO.CA

Stacey et Jamie

Espérons maintenant que Vincent et Noémie auront le temps de pendre la crémaillère ensemble dans le 450. Car il y a une malédiction qui frappe OD depuis trois ans : aucun couple ne survit à sa sortie dans le monde réel. Pensez aux deux bouées à la dérive, Math Robi et Trudy (Afrique du Sud), dont le couple a éclaté comme une bulle de nuit. Pensez à Catherine « Peach » et Andrew (Grèce), qui ont failli se séparer au voyage final. Pensez à Adamo et Alexandra S. (Bali), dont personne ne se souvient. Je parle d’Alexandra ici, pas d’Adamo. Quoique.

À l’image de la deuxième moitié de saison, cette finale a été placée sous le signe d’OD amitié, sans suspense ni bisbille. Plus que jamais cette année, on a senti la mécanique du jeu de la production, qui essayait par tous les moyens de secouer nos amigos de la montagne Coupée.

Mais ni l’arrivée de Jordan ni l’entrée des vétérans d’OD n’a influencé le résultat final de dimanche : les six derniers joueurs en lice faisaient tous partie de la première cohorte. Lady Pagaille et Capitaine Twist devront revoir leur stratégie de grabuge pour 2021. Car oui, le retour d’OD et de Jay Du Temple a été officiellement confirmé sur Noovo pour l’an prochain. Désolé pour les détracteurs. Et il reste L’heure de vérité dimanche.

Malgré l’absence de chicanes, l’édition OD chez nous aura été la plus diversifiée depuis ses débuts à TVA, en 2003. Diversité sexuelle, corporelle, ethnique et vestimentaire. Sans surprise, la pétillante Julie Munger a séduit les accros d’OD, qui l’ont élue coup de cœur 2020.

PHOTO SACHA BOURQUE, FOURNIE PAR NOOVO.CA

Julie Munger a remporté le prix coup de cœur du public

Avec ses perles, son vernis à ongles, ses cheveux colorés et sa robe, Jay Du Temple a brisé plusieurs tabous sur une chaîne grand public. Je lui lève mon chapeau de pêcheur, comme ceux portés par Jordan et Julie-Anne. On ne rabaissera certainement pas une vedette qui se sert de son « privilège » et de sa tribune pour faire un peu d’éducation populaire, n’est-ce pas ?