On ne voulait pas de Zoom ni de Skype, mais on aurait excusé quelques imperfections. Pendant que les Emmy s'y donnaient allègrement dans les remerciements à domicile, l'équipe des 35es Gémeaux s'est fendue en quatre pour nous offrir un gala bien au-delà des attentes et réunir les nommés en studio : pas d'images qui gèlent, beaucoup d'émotion, un décor beau, beau, beau, un superbe hommage à l'information, une Véronique Cloutier en pleine possession de ses moyens. Et les grands honneurs à District 31 et C'est comme ça que je t'aime.

Richard Therrien
Le Soleil

Ce n'est pas ce qu'on peut appeler un gala paresseux. Pas question qu'on laisse le public avec l'impression qu'il était devant un semblant de gala parce qu'on est en pandémie. La réalité augmentée, qui permettait entre autres de voir les nommés debout en marge des extraits durant leur catégorie, aurait pu relever du gadget; pas du tout, elle apportait beaucoup de vie à ce gala. C'était superbement utilisé et, à ma connaissance, pas un seul pépin technique. Et on n'était même pas au Saint-Denis mais bien au Studio 42.

>>> Lisez la suite sur le site du Soleil