(Toronto) Les Américains auront l’occasion de découvrir dès mardi la série canadienne Transplant, alors qu’elle sera diffusée sur la chaîne NBC.

La Presse canadienne

La série, tournée presque entièrement à Montréal, met notamment en vedette les Québécoises Laurence Lebœuf et Ayisha Issa. La première saison avait été diffusée plus tôt cette année à CTV, ainsi qu’en français sur VRAK sous le titre Transplanté.

Lorsque le créateur de Transplant, Joseph Kay, a conçu l’idée de cette série en 2016, Donald Trump venait d’être élu président et des milliers de réfugiés syriens arrivaient au Canada. Le scénariste estimait alors que l’histoire d’un médecin syrien réfugié à Toronto constituerait un point de départ singulier pour ce « drame hospitalier » — un univers déjà très fréquenté au petit écran.

Et en effet, la série, produite par la maison montréalaise Sphère Média (CerebrumÉpidémieCardinal), a connu un succès immédiat auprès des critiques et du public lors de ses débuts à CTV en février.

Hamza Haq joue le rôle du docteur Bashir « Bash » Hamed, qui prend soin de sa jeune sœur et refait toute sa résidence en médecine à Toronto après avoir fui la Syrie déchirée par la guerre civile. Ses instincts aigus développés à partir de situations extrêmes en Syrie constituent pour lui un grand atout aux urgences — même s’il utilise parfois des méthodes peu conventionnelles.

CTV prévoit de rediffuser la première saison pour s’aligner sur la sortie aux États-Unis. Et la préproduction de la prochaine saison « avance lentement, comme toute l’industrie actuellement en raison de la pandémie », a déclaré M. Kay. Le tournage pourrait commencer au milieu ou à la fin de l’automne et la série se déroulera toujours à Toronto avant la pandémie — il n’en sera pas question dans cet hôpital.

Début avril, en pleine pandémie au Québec, la production avait fait don de tous ses équipements de protection individuelle aux hôpitaux de Montréal.