Tatoués, testés pour la COVID-19 et isolés depuis 14 jours, les 16 nouveaux candidats d’Occupation double – Chez nous n’attendent que le feu vert – ou multicolore ? – de Capitaine Rebondissement, alias Jay Du Temple, pour papillonner dans leurs immenses cages de Lanaudière.

Hugo Dumas
Hugo Dumas La Presse

Les trois maisons contemporaines qui hébergeront nos futurs influenceurs (swipe up pour un code promo !) sont perchées au sommet de la montagne Coupée, à Saint-Jean-de-Matha. Avis aux Columbo du dimanche qui voudraient espionner autour des palaces pour divulgâcher les éliminations : des agents de sécurité patrouilleront sur les lieux 24 heures sur 24. Bonne chance avec ça.

Chevelure lilas, ongles assortis et collier de perles au cou (très Harry Styles comme esthétique), Jay Du Temple a présenté vendredi les huit gars et huit filles qui se chamailleront à l’automne pour un condo neuf à Laval.

Lors d’une émission spéciale d’Occupation double, qui jouera en direct le lundi 31 août à 21 h sur Noovo, Facebook et Instagram, vous pourrez voter gratuitement pour parachuter directement dans les résidences 10 célibataires sur les 16 déjà sélectionnés par la production.

Les candidats d’<em>OD</em>

  • Cédrick

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Cédrick

  • Carl

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Carl

  • David

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    David

  • Charles

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Charles

  • Jamie

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Jamie

  • Mickaël

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Mickaël

  • Patrick

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Patrick

  • Luis Maxime

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Luis Maxime

1/8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’ailleurs, examinons-les de plus près, ces petites bêtes accros aux réseaux sociaux. Chez les hommes, Cédrick, 28 ans, monteur de structures d’acier de Sainte-Anne-des-Plaines, est papa d’une fillette de deux ans et demi. Ça lui « a acquéri [sic] beaucoup de maturité d’avoir un enfant », dit cet homme à femmes qui adore butiner et que les filles qualifient de « p’tit crisse ». C’est sûr que Cédrick passe à l’étape suivante. Il suinte de l’OD – et de l’Azzaro – par tous les pores de sa peau.

Un autre choix facile : Carl, 26 ans, un gars de construction de Blainville, que ses « boys » surnomment « Mister Good Vibes ou Calvin Clown ». Des noms qui colleraient aussi à des chansons de Pitbull. C’est vendu !

Le chansonnier de Mont-Joli, David, 26 ans, semble assuré d’accrocher son portrait au-dessus d’un lit simple. C’est le type de concurrent rassembleur et sympathique que renferme chacune des éditions. Le Karl d’avant la grande trahison.

En apparence, le bon gars s’appelle Charles, 27 ans, entrepreneur web de Baie-Comeau. Gars de ville et gars de bois, peu hostile, Charles donne des conférences sur le stress et l’anxiété, dont Claudie aurait dû profiter, l’an dernier, avant son voyage à Londres.

Jamie, 26 ans, monteur de lignes de Québec, l’admet lui-même : il n’est pas le plus beau, mais il est le plus drôle. Pas super vendeur comme argument, mais accrocheur. Jamie connaît bien Renaud Blanchet d’OD Grèce et ce dernier s’active à faire sortir le vote.

Les trois derniers célibataires m’apparaissent en danger. D’abord, le joueur de hockey Mickaël, 22 ans, s’est fait construire un condo dans le sous-sol de sa mère, à Laval. Et comment désigne-t-il les filles qu’il fréquente ? Les « p’tites madames ». On lui dit déjà un beau bye-bye.

Pilote d’avion, Patrick, 24 ans, de Saint-Hubert, ressemble comme deux gouttes d’eau à Jay Du Temple et se décrit comme une personne super compétitive. Autant que Kiari ? Hmm. Ça reste à voir.

Enfin, à 30 ans, le doyen se prénomme Luis Maxime. C’est un enseignant suppléant de Gatineau qui a le sang chaud. Sweet Lou a la fièvre de la danse, mais ça ne semble pas contagieux, son affaire.

Les candidates d’<em>OD</em>

  • Stacey

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Stacey

  • Anne-Catherine

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Anne-Catherine

  • Julie

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Julie

  • Andréanne

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Andréanne

  • Noémie

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Noémie

  • Émilia

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Émilia

  • Frédéryke

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Frédéryke

  • Naadei

    PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

    Naadei

1/8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beaucoup de personnalités fortes chez les filles, à commencer par l’énergique Stacey, 25 ans, courtière immobilière de Laval. « Des twists, j’en mange pour déjeuner, pour dîner et pour souper avec ma tzatziki », confie cette « grande yeule » autoproclamée. Place assurée dans les maisons.

La « tannante » Anne-Catherine, 26 ans, planificatrice d’évènements de Montréal, est l’archétype de l’instagrammeuse professionnelle toujours en train de mettre sa vie en scène. Princesse et chasseuse de gars, elle risque de tous nous taper sur les nerfs, donc elle sera prise.

Femme ronde assumée, Julie, 29 ans, maquilleuse professionnelle de Chicoutimi, recherche un chasseur-cueilleur tatoué, un guerrier conquérant ténébreux à moto. « Amènes-en, du gaz, on va en brûler. En cas de doute, le gaz au boutte ! », lance Julie, franche et directe. C’est la plus attachante du groupe.

Pour Andréanne, 27 ans, de L’Île-Bizard, propriétaire d’un salon d’esthétique, un « bad boy », c’est quelqu’un qui porte sa casquette à l’envers. Genre : Loud est un « bad boy », selon elle. Passons.

Noémie, 25 ans, propriétaire d’une boutique pour enfants à Gatineau, me fait beaucoup penser à Julianne du Fantastic Four d’OD Grèce. Tu comprends ?

Les trois dernières candidates ne m’ont pas fait bonne impression. Éternelle célibataire, Émilia, 27 ans, gestionnaire en marketing de Verchères, a peur des tueurs en série, mais « adore le drama ». Lionne au sang chaud, Frédéryke, 24 ans, coordonnatrice de projets de Repentigny, s’est elle-même classée parmi les gens mémorables et inoubliables.

Et il y a Naadei, de Rouyn-Noranda, qui refuse de dévoiler son âge. Auteure-compositrice-interprète, mannequin et gestionnaire de projets, Naadei m’a paru froide et distante.

Pendant leur quarantaine, les prochaines vedettes de téléréalité ont suivi une formation sur le racisme et la diversité, donnée par Fabrice Vil, et une autre sur le consentement sexuel, pilotée par l’avocate Suzanne Zaccour.

Comme ils forment une cellule familiale, selon leur protocole de confinement, les célibataires pourront se toucher et se coller dans les maisons. Par contre, Jay Du Temple se tiendra toujours à deux mètres d’eux, même pendant les soupers d’élimination.

À propos des voyages, tous prévus au Québec, ils s’effectueront en avion privé ou en hélicoptère privé sur les ailes d’Air OD, question d’éviter les aéroports commerciaux. Un véhicule récréatif servira aussi à sillonner les routes de la province.

Bref, pour paraphraser le chanteur Olivier Couture d’OD Grèce, dans une magnifique composition originale : « OD – Chez nous, ce sera pas doux-hou-hou-hou » !