On peut déclarer sans se tromper que c’est une année de télévision costaude quand d’excellents titres comme Mon fils, Ruptures, Épidémie, Cerebrum, Les pays d’en haut, M’entends-tu ? et Victor Lessard ne réussissent pas à se faufiler parmi les cinq finalistes pour le Gémeaux de la meilleure série dramatique de la saison 2019-2020.

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

Ces « oublis » démontrent que la dernière cuvée télévisuelle a été exceptionnelle. Vraiment. Dans les 15 dernières années, le calibre n’a jamais été aussi élevé, en grande partie grâce à l’apport des Club illico et Extra de Tou.TV, qui manufacturent des émissions de prestige. De véritables aimants à trophées, ces plateformes payantes.

IMAGE TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE LA SÉRIE

La série C’est comme ça que je t’aime est en tête des nominations — avec 15 sélections — au prochain Gala des Gémeaux.

Trois des cinq prétendants à la statuette de la série dramatique de l’année n’ont d’ailleurs pas encore été diffusés à la télé dite traditionnelle. Il s’agit de La faille (Club illico), C’est comme ça que je t’aime (Extra) et Fragile (Extra). Alerte Amber de TVA et Faits divers 3 de Radio-Canada complètent le quintette doré.

Personnellement, j’aurais remplacé Alerte Amber par Mon fils (Club illico) ou M’entends-tu ? (Télé-Québec), des productions mieux réussies. Mais, bon. Qui triomphera ? Nostradumas en arrache, ici. J’ai adoré La faille et C’est comme ça que je t’aime, mais je pencherais du côté de Fragile, un truc bouleversant au possible.

Dévoilée mardi en fin d’après-midi, la liste des nommés au prochain gala des Gémeaux a couvert C’est comme ça que je t’aime de 15 sélections, soit le plus grand nombre parmi les émissions en lice. Avec 13 sélections, Fragile est tout près, suivi du Bye bye 2019, de Léo, de District 31 et de La faille, qui ont chacun reçu 11 accolades.

Si on exclut le Bye bye et District 31, les titres les plus décorés ont d’abord été lancés en exclusivité sur des services numériques à la Netflix.

Véronique Cloutier pilotera cette 35e fête de la télé le dimanche 20 septembre à 20 h sur les ondes de Radio-Canada. La cérémonie se déroulera au studio 42 de la tour brune dans une formule « pandémique » qui respectera toutes les règles de la Santé publique.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

L’animatrice du Gala Véronique Cloutier animera à nouveau le gala des Gémeaux.

Examinons maintenant ces sélections de plus près. D’abord, personne ne tombera en bas de sa chaise en apprenant que la deuxième saison de Fugueuse a été superbement ignorée. Quelle suite absurde et incohérente.

Dans les téléromans, District 31, Toute la vie, L’heure bleue, Une autre histoire et L’échappée ont été repêchés, tandis que 5e Rang a été écarté du podium. Prédiction : District 31, sans hésitation.

La Maison-Bleue et Boomerang ont été snobés dans les comédies, où ça se jouera entre Trop, Lâcher prise, En tout cas, Léo et Discussions avec mes parents. Sans surprise, Lâcher prise remportera la récompense.

Catégorie relevée chez les acteurs en série dramatique avec la sélection de Claude Legault (Cerebrum), Stéphane Demers (Faits divers 3), Marc-André Grondin (Fragile), Antoine L’Écuyer (Mon fils) et Vincent Leclerc (Les pays d’en haut). Pier-Luc Funk de Fragile aurait dû apparaître dans cette liste, et c’est son collègue Marc-André Grondin qui rapportera le Gémeaux chez lui.

Notez ici que les deux rôles principaux de C’est comme ça que je t’aime (Patrice Robitaille et François Létourneau) ont été écartés de la course.

Chez les femmes, toujours en série dramatique, Ève Landry et Florence Longpré de M’entends-tu ?, série qui a quitté la catégorie des comédies, s’aligneront aux côtés de Marilyn Castonguay (C’est comme ça que je t’aime), Élise Guilbault (Mon fils) et Isabel Richer (La faille). Sans blague, c’est tellement serré que j’y vais avec mon cœur : Marilyn Castonguay, la formidable Huguette Delisle de C’est comme ça que je t’aime (et son œil du tigre).

En téléroman, Gildor Roy a enfin été remarqué, tout comme deux de ses camarades de District 31, Michel Charette et Vincent-Guillaume Otis. Patrick Hivon (L’échappée) et Roy Dupuis (Toute la vie) tenteront de freiner les gars du 31, mais c’est le nom de Michel Charette qui sortira de l’enveloppe.

Et qui de Maude Guérin (5e Rang), Marina Orsini (Une autre histoire), Hélène Bourgeois-Leclerc (Toute la vie), Cassandra Latreille (la jeune Anaïs de Toute la vie) ou Catherine Proulx-Lemay (District 31) récupérera le prix ? Florence Guindon, la nouvelle SD du poste 31 !

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Si Sophie Cadieux est retenue, Sylvie Léonard a été oubliée. Une « mauvaise décision », écrit notre chroniqueur.

Absence notable chez les femmes comiques : Sylvie Léonard de Lâcher prise. Non mais, quelle mauvaise décision. Au moins, Sophie Cadieux, de cette formidable comédie, s’y retrouve contre Catherine-Anne Toupin (Boomerang), Marie-Laurence Moreau (Léo) et les deux actrices de Trop, Virginie Fortin et Évelyne Brochu. Avantage : Sophie Cadieux.

Guy Nadon, président de la République du Québec dans La Maison-Bleue, part favori devant Fabien Cloutier (Léo), Antoine Bertrand (Boomerang), Mickaël Gouin (En tout cas) et Éric Bruneau (Trop).

Encore cette année, Ruptures a été boudé par l’Académie du cinéma et de la télévision, et c’est très dommage.

Julie Snyder ressurgit dans les talk-shows pour La semaine des 4 Julie, accompagnée de Jean-Philippe Dion (La vraie nature), Guy A. Lepage (Tout le monde en parle), Véronique Cloutier (Rétroviseur) et le trio du tapis rouge du gala Artis 2019 (Patrice Bélanger, Anouk Meunier et Sabrina Cournoyer). Véro ou Julie sera couronnée.

V obtient trois des cinq finalistes dans la catégorie téléréalité avec Occupation double : Afrique du Sud, Maître du chantier et L’amour est dans le pré. Radio-Canada décroche les deux autres (Les chefs ! et Dans l’œil du dragon).

PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

V obtient trois des cinq finalistes dans la catégorie téléréalité, notamment avec Occupation double : Afrique du Sud, émission animée par Jay Du Temple.

Dans les rôles de soutien, quatre comédiens de Fragile se démarquent : Martin Drainville, Christian Bégin, Juliette Gosselin et Martin-David Peters. La comédie Léo voit également quatre de ses rôles de soutien briller, soit Sandrine Bisson, Steve Laplante, Julien Poulin et Marc Labrèche.

Ah oui ! Si on s’aimait de TVA a arraché une sélection pour le montage de ses épisodes (neuf monteurs ont été crédités officiellement). C’est probablement ces neuf personnes qui ont travaillé le plus fort cette année pour rendre cette docuréalité présentable à la télé. On les salue !