Avez-vous appris le moldave pendant votre confinement ? Maîtrisez-vous la posture mayurasana en yoga ? Votre pain maison a-t-il aussi bon goût qu’un Gadoua extra moelleux ?

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

Si l’on se fie à Instagram ou à Facebook, l’isolement stimule tellement la créativité et le dépassement de soi, c’est magique. Et comme aux Chefs !, on a l’impression que le Québec au complet fabrique ses propres pâtes fraîches, en direct de surcroît.

Doux Jésus que tout ça est lourd et culpabilisant pour rien. Qu’est-ce qui pousse autant de gens – dont plein de vedettes – à exposer leurs « exploits » sur les réseaux sociaux en pleine pandémie ?

PHOTO FOURNIE PAR BELL MEDIA

Maripier Morin anime Mais pourquoi ? en confinement, à Z

L’animatrice Maripier Morin, qui a ressuscité sa docusérie d’immersion Mais pourquoi ? le temps de trois épisodes spéciaux de 30 minutes, consacre le premier à ce besoin viscéral d’exister sur les plateformes numériques, alors que nous traversons une période de crise sans précédent.

Vous pourrez voir les résultats ce mercredi à 21 h sur la chaîne Z. C’est très bon.

Le concept de Mais pourquoi ? fait ressortir le meilleur de Maripier Morin : sa vivacité, sa curiosité, son autodérision. C’est le projet télé qui lui va le mieux.

PHOTO FOURNIE PAR BELL MÉDIA

Maripier Morin anime Mais pourquoi ? en confinement, à Z.

Habillée en linge mou gris (mais de qualité, quand même), Maripier Morin anime dans son appartement du Plateau Mont-Royal grâce à quatre petites caméras robotisées qu’elle contrôle elle-même. Elle s’entretient avec ses invités par Skype, comme ça se fait aussi à Bonsoir bonsoir ! et à Tout le monde en parle.

L’équipe de production a tout de même raccourci de 60 à 30 minutes ces émissions spéciales conçues en confinement. Comme l’admet elle-même Maripier au bout du fil : « Regarder un show d’une heure de webcam, ça peut devenir plate. »

L’humoriste Phil Roy, la spécialiste du web Nadia Seraiocco et le collègue Marc Cassivi participent, à distance, au premier épisode. Maripier sollicite également les conseils de l’influenceuse Franceska Fournier pour apprendre les codes de TikTok, une application dont la popularité a explosé dans les six dernières semaines.

Le deuxième épisode (29 avril) s’attardera aux relations personnelles en isolement et le dernier, à l’anxiété, dont souffre l’animatrice.

Habituée de jongler avec 17 balles professionnelles en même temps, Maripier Morin a vu, à l’instar de nombreux Québécois, ses projets tomber comme des dominos. « Je suis plus résiliente que je pensais. J’ai perdu trois jobs d’un coup, le gala Artis, la deuxième saison de Mais pourquoi ? et la deuxième saison de La faille. J’ai appris à laisser aller, à prendre le temps de m’écouter. Ça me fait du bien, même s’il y a des moments où j’ai le goût de manger le plâtre sur les murs », m’explique-t-elle.

IMAGE TIRÉE DE L’ÉMISSION

Maripier Morin dans La faille, diffusé sur Club illico

Le tournage de La faille 2, qui se déroule au Château Frontenac de Québec, a été reporté en janvier 2021. La première saison de ce thriller policier, offert sur le Club illico de Vidéotron, est une de mes séries québécoises préférées des six derniers mois. C’est glaçant.

Le tournage de la deuxième saison de Mais pourquoi ? (en mode hors confinement) démarrera à une date encore inconnue, idem pour celui de Studio G à TVA. Quant au gala Artis de TVA, pourquoi ne pas remettre les prix aux gagnants dans une cérémonie super intime ?

Les sondages pour déterminer les gagnants ont été effectués, selon Maripier Morin. Ce coup de chapeau remonterait assurément le moral des artisans et du public qui les aime, non ? « On attend. Je n’ai rien à dire là-dessus », répond Maripier Morin.

Vrak a annoncé mardi que les populaires séries Code F et Code G renaîtraient, fin mai, sous le titre de Code C. La lettre C pour confinement, vous l’aurez deviné.

Maripier Morin y retournera aux côtés de Mariana Mazza, Félix-Antoine Tremblay, Catherine Éthier, Pier-Luc Funk, Julien Lacroix et Mehdi Bousaidan. La comédienne Catherine Brunet en assurera la narration.

Du lundi 18 mai au vendredi 22 mai à 19 h 30 sur les ondes de Vrak, Code C s’attardera aux 5 à 7 virtuels à l’ère de la COVID-19, aux gyms à la maison ainsi qu’aux périls de faire son épicerie à deux mètres de distance.

Le service Crave de Bell Média offrira Code C à partir du samedi 23 mai. Parlant de Crave, vous y retrouverez les six épisodes de la première saison de Mais pourquoi ? L’épisode consacré à l’argent a été mon favori, suivi du fitness et de la nudité. Dans cet audacieux projet, Maripier Morin se met à nu dans tous les sens du terme. À ajouter à votre liste.