L’entrevue avec Jean-François Roberge à Tout le monde en parle a été à l’image des dernières semaines pour le ministre : difficile, houleuse et un peu heavy métal. Trois ans après La voix, au tour justement de Guy A. Lepage de donner une belle tribune au style métal avec trois passionnés. Mais là où le charme a opéré le plus, c’est durant l’entrevue avec l’actrice Émilie Bierre et la réalisatrice Marianne Farley, toutes deux promises à un avenir glorieux.

Richard Therrien
Richard Therrien Le Soleil

Le duo venait pour le film Les nôtres, suspense sur une jeune fille de 13 ans enceinte portant un lourd secret. Née de parents français, Émilie savait dès l’âge de 4 ans qu’elle voulait devenir actrice. Révélée à 8 ans dans Les beaux malaises, elle en parle comme de « trois saisons de pur bonheur » et de « fous rires ». 

Victime d’intimidation dans l’enfance, Émilie Bierre s’en est sortie en verbalisant sa détresse. Depuis Une colonie, encensée par la critique française, elle a commencé à recevoir des propositions d’outre-mer. 

> Lire la suite du texte sur le site du Soleil