Des suggestions de séries, films, documentaires et émissions provenant de toutes les plateformes

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Sur Z télé : Mais pourquoi ?

C’est la question qu’on se pose – et Maripier Morin aussi, à plusieurs reprises – dans cette série documentaire de six épisodes. L’actrice et animatrice se met en danger et sort de sa zone de confort en explorant à fond six thèmes qui la déstabilisent, la conscientisent ou la bouleversent : la nudité, les jeux vidéo, l’argent, le fitness, la religion et la parentalité. Pour ce faire, elle va très loin, s’immergeant chaque fois complètement dans le sujet choisi, et y révèle des parts d’elle-même, sans filtre, alors qu’on la voit participer à une compétition de fitness, parler ouvertement de ses finances, poser nue et faire congeler ses ovules.

Tous les mercredis soirs à Z pendant six semaines, à partir du 30 octobre à 21 h.

Sur Netflix : Daybreak (v.f. Amour Vivant)

Et si l’apocalypse, c’était (presque) amusant finalement ? Daybreak s’annonce comme une énième histoire de fin du monde, mais présentée sur un ton humoristique et décalé destiné à plaire à un jeune public. Série basée sur le roman graphique du même nom de Brian Ralph, on y suit Josh, un adolescent marginal de 17 ans qui cherche sa copine Sam, alors que Los Angeles vient de subir une attaque nucléaire ayant transformé tous les adultes en une sorte de zombies appelés Ghoulies. En compagnie d’une pyromane de 12 ans et d’un ancien bully devenu samouraï, il tente de survivre dans ce monde post-apocalyptique à la Mad Max où les jeunes survivants, vivant dans un monde désormais sans règles ni loi, s’organisent en diverses tribus.

Dès aujourd’hui

Sur HBO : Mrs. Fletcher

Ce n’est pas la première fois qu’un roman de Tom Perrotta est adapté au petit ou au grand écran. Après Election, Little Children et The Leftovers, c’est maintenant au tour de Mrs. Fletcher d’être porté à l’écran, sous forme de minisérie de sept épisodes au ton humoristique et satirique – Perrotta signe lui-même le scénario du premier et dernier épisode. On y suit Eve Fletcher (Kathryn Hahn), en pleine crise de la quarantaine, alors que son fils vient de partir pour le lycée. Se retrouvant seule dans sa maison, et avec beaucoup de temps libre, cette divorcée décide de s’adonner à de nouvelles expériences – notamment sexuelles. Parallèlement, son fils doit aussi s’adapter à sa nouvelle vie, lui qui était populaire au secondaire et qui se retrouve parmi tant d'autres dans sa nouvelle vie de lycéen.

Dès le 27 octobre

En location/DVD : The Lion King (v.f. Le Roi Lion)

Si vous l’avez manqué au cinéma (quoiqu’il soit encore à l’affiche dans quelques salles), vous pouvez depuis quelques jours regarder la version 2.0 du Roi lion dans le confort de votre salon. Pas de surprise ici : l’histoire racontée est en tout point semblable au film d’animation de 1994, à la différence que des images de synthèse se substituent ici aux personnages animés, pour un effet à la fois époustouflant et frappant de réalisme. Les petits comme les grands seront heureux d’y retrouver leurs personnages favoris : Simba, bien sûr, mais aussi l’irrésistible duo comique de Timon et Pumbaa. En anglais, de grosses pointures comme Beyoncé, Seth Rogen et Donald Glover prêtent leurs voix aux personnages du film réalisé par Jon Favreau.

Dès aujourd’hui