Les réactions des consommateurs par rapport aux services de télévision par contournement (comprendre : Club illico, Netflix ou l’Extra de Tou.TV) se classent dans deux fichiers bien distincts, impossibles à fusionner.

Hugo Dumas
Hugo Dumas La Presse

Il y a ceux qui ne rechignent pas à allonger 10 $ ou 15 $ par mois pour se vautrer dans un copieux buffet de séries à volonté. Êtes-vous toujours à l’écoute ? Oui, monsieur ! Et passez-moi le vari-baril du PFK, je ne bouge pas d’ici.

À l’autre bout du spectre de l’enthousiasme, il y a ceux qui refusent catégoriquement de payer pour de la télévision, qui coûte déjà trop cher, merci. Ça les fâche. De toute façon, la très grande majorité des séries proposées en exclusivité par l’Extra de Tou.TV ou le Club illico aboutissent à la télé conventionnelle. Il suffit de patienter quelques mois, comme le démontre la diffusion actuelle du Monstre à Radio-Canada et des Honorables sur TVA.

Les clients plus pressés ont sûrement déjà entamé le visionnement de la comédie Trop, dont la troisième et dernière saison (snif !) a été mise en ligne hier matin dans la section Véro.TV de l’Extra. Selon mes infos, l’auteure de Trop, Marie-Andrée Labbé, développerait une comédie corrosive avec la superproductrice Fabienne Larouche. À suivre.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Virginie Fortin et Evelyne Brochu de la série Trop

L’Extra de Tou.TV recevra deux gros morceaux de télévision cet automne, soit la troisième saison de Faits divers (24 octobre) et la nouvelle télésérie dramatique de l’auteur Serge Boucher (Aveux, Feux, Apparences), qui s’appelle Fragile (21 novembre) et qui met en vedette Marc-André Grondin et Pier-Luc Funk. Encerclez ces dates au calendrier (si ça existe encore). Ça s’annonce savoureux. Sinon, rendez-vous à l’hiver pour une présentation traditionnelle à la petite semaine.

Les fans de Séraphin, Donalda et Délima pourront engouffrer les six épisodes de la cinquième saison des Pays d’en haut sur l’Extra de Tou.TV à partir du 12 décembre. Une épidémie de variole décimera Sainte-Adèle, où officiera maintenant le curé Caron (David La Haye). La patronne de la télévision de Radio-Canada, Dominique Chaloult, a presque confirmé hier qu’un sixième chapitre se greffera à cette excellente télésérie historique signée Gilles Desjardins.

Le 19 décembre, l’Extra de Tou.TV offrira les trois premiers épisodes de la quatrième saison de Lâcher prise, sacrée meilleure comédie au dernier gala des Gémeaux.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Mélissa Désormeaux-Poulin, Élia Saint-Pierre, Guy A. Lepage et Michel Barrette de la série Bébéatrice

En février 2020, place à C’est comme ça que je t’aime, le nouveau projet rétro de François Létourneau et Jean-François Rivard, qui se déroule dans le milieu criminel de Sainte-Foy, en 1974. Quant à La maison bleue de Ricardo Trogi, une comédie où le Québec aurait accédé à l’indépendance en 1995, l’Extra la présentera en mars 2020.

Présente hier midi au dévoilement de la programmation de Tou.TV, Véronique Cloutier a annoncé qu’elle ne tournera pas de nouvel épisode de sa série Rétroviseur. L’animatrice planche sur un autre projet top secret, encore trop embryonnaire pour qu’on puisse en parler.

En plus de garnir leur catalogue d’année en année, les plateformes numériques comme Club illico et l’Extra de Tou.TV s’incrustent de plus en plus dans les habitudes des téléphages québécois.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Véronique Cloutier plancherait sur un projet top secret.

Selon les dernières données disponibles de l’Observatoire des technologies média (OTM), environ 37 % des foyers francophones du Québec souscrivent à Netflix, contre 12 % qui déboursent pour le Club illico et 8 % pour l’Extra de Radio-Canada. Ces trois services ont enregistré des hausses d’abonnement dans les 12 derniers mois.

De son côté, le Club illico de Vidéotron lancera le 12 décembre la minisérie policière La faille, avec Isabel Richer et Maripier Morin dans les rôles principaux. La faille a été tournée l’hiver dernier à Fermont par le réalisateur Patrice Sauvé.

Les fans de « true crime » peuvent déjà s’enfiler les sept épisodes de Meurtriers sur mesure, une docusérie qui expose les ratés d’une enquête sur le meurtre d’une adolescente à Val-d’Or, en 1990.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Leila Thibeault Louchem, Sacha Charles, Audrey Roger, Evengéline Kabuya (réalisatrice) et Jean-Sébastien Courchesne de la série Amours d'occasion

Club illico financera aussi l’adaptation québécoise de la sitcom américaine Brooklyn Nine-Nine, rebaptisée Escouade 99 chez nous. Tenu par l’humoriste Andy Samberg aux États-Unis, le rôle principal a été attribué à Mickaël Gouin. Honnêtement, sans rien enlever au talent de Mickaël Gouin, j’aurais vraiment vu Julien Lacroix dans la peau du détective Jake Peralta, qui s’appellera Max ici.

Et retenez ces dates, toujours pour le Club illico : un nouveau Victor Lessard sort le 24 octobre et la suite de la comédie Léo de Fabien Cloutier arrive le 28 novembre.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Julien Lacroix et Julianne Côté de la série Projet 2000

Le studio se vide

La nouveauté chauffée par Maripier Morin, Studio G, a chuté dans les sondages de Numeris. De 1 050 000 téléspectateurs la semaine dernière, l’émission de variétés de TVA a dégringolé à 818 000 fans. La compétition Révolution (1 133 000) conserve sa position de tête du dimanche soir, suivie de près par Tout le monde en parle (1 006 000).

Chez V, la première soirée d’élimination d’Occupation double a été suivie par 688 000 curieux, en augmentation de près de 100 000 en comparaison avec dimanche dernier. Ça, c’est sick, dirait certainement Chris. Ou Kiari. Ou Rym. Ou Kayshia. Ou Mathieu.