Les portes du pénitencier vont-elles bientôt se refermer sur le candidat effacé de La voix Tim Gaudreau, reconnu coupable de voies de fait, d’introduction par effraction et de harcèlement criminel envers son ex-copine ?

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

Dans une petite salle d’audience du palais de justice de Sherbrooke, lundi, les avocats ont débattu de la peine à imposer au chanteur et naturopathe de 36 ans, repêché par Éric Lapointe aux auditions à l’aveugle de la populaire téléréalité de TVA.

L’avocat de l’artiste de blues, Mathieu Corbo, a suggéré une peine de 90 jours à purger les week-ends, assortie de 200 heures de travaux communautaires et d’un don à un organisme de charité. La Couronne a plutôt proposé un séjour de 30 à 36 mois derrière les barreaux. Tim Gaudreau, qui a porté le verdict de culpabilité en appel, connaîtra son sort le 23 juillet.

Selon le quotidien La Tribune, le rêve de showbiz nourri par Tim Gaudreau a éclaté quand son nom a été publié dans ma chronique du 11 mars dernier. La coach Lara Fabian l’a imploré de ne plus jamais la contacter. Et l’achalandage à son « cabinet » de naturopathie de Sherbrooke aurait chuté de 30 % à 40 % depuis que son identité a été dévoilée.

(Re)lisez la chronique du 11 mars

On s’entend ici que le geste ayant supposément détruit les ambitions musicales de Tim Gaudreau a été fait par Tim Gaudreau lui-même. S’il a quelqu’un à blâmer, il n’a qu’à se regarder dans le miroir. Mais bon. Passons.

Ce qui n’a jamais été éclairci dans l’histoire de Tim Gaudreau, c’est comment il a échappé au processus de vérification des candidats de La voix, alors qu’il a été déclaré coupable deux semaines avant le début du tournage des auditions à l’aveugle. Les producteurs ont « découvert » les déboires judiciaires du concurrent trois mois trop tard.

Après la première ronde, Tim Gaudreau a perdu son duel de country-rock contre Justin Lagacé, mais Lara Fabian l’a volé et rapatrié dans son équipe. La suite a été catastrophique pour TVA, qui a dû effacer toutes les traces du passage du Sherbrookois et insérer de nouveaux segments pour boucher les trous.

En sept saisons à l’antenne, c’est la première fois qu’une aussi grosse gaffe entrave le déroulement du télé-crochet, qui a été reconduit pour 2020.

En mai 2017, Tim Gaudreau a violenté son ancienne conjointe devant l'enfant de 5 ans de celle-ci.

Deux ans plus tard, l’ex petite-amie de Tim Gaudreau souffrirait d’anxiété et de lésions cervicales, tandis que son garçon aurait développé des comportements agressifs. 

Hier, ni Tim Gaudreau ni son avocat n’ont souhaité accorder d’entrevues. De son propre gré, le musicien a entamé une thérapie de gestion de la colère dans un centre spécialisé de Sherbrooke.

D’une station à une autre

Les rumeurs galopent depuis que Patrice Bélanger a confirmé, lundi matin, qu’il quittait l’émission radiophonique Debout les comiques à CKOI après six années en ondes.

S’en va-t-il remplacer Gino Chouinard à Salut bonjour ? Réponse : non. Gino Chouinard, alias M. Artis, demeure bien en selle, selon mes espions.

Cette fausse information a abondamment circulé, car Patrice Bélanger a affirmé qu’il continuerait à se « lever avant le soleil et les poules » l’automne prochain. Et comme l’animateur du magazine Sucré salé fait partie de l’écurie TVA, l’association s’est faite de façon quasi instantanée.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Selon notre chroniqueur, Patrice Bélanger (à gauche) passerait de CKOI à la station sœur Rythme FM, aussi une propriété de Cogeco, dont l’émission réveille-matin Bonjour Montréal a subi de gros bouleversements cet hiver.

En fait, Patrice Bélanger traverserait à la station sœur Rythme FM, propriété de Cogeco comme CKOI, dont l’émission réveille-matin Bonjour Montréal a subi de gros bouleversements cet hiver. Au retour des Fêtes, le timonier Philippe Pépin a en effet été subitement remplacé par Stéphane Richard.

La porte-parole de Rythme FM, Diane Patenaude, n’a pas commenté mes informations hier.

Quant à Martin Cloutier, Tammy Verge et Billy Tellier, ils reprendront tous leur micro à Debout les comiques le 19 août.

Salut, Jocelyne !

Un petit mot pour saluer la grande Jocelyne Blouin, la présentatrice météo qui a succombé à un cancer, lundi après-midi, à l’âge de 68 ans. Cette météorologue chevronnée, dont la présence était toujours rassurante, a fait la pluie et le beau temps à Radio-Canada pendant près de 33 ans.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

La présentatrice météo Jocelyne Blouin a succombé à un cancer, lundi après-midi, à l’âge de 68 ans.

Jocelyne, tout le monde l’appelait par son prénom, a été pionnière dans ce domaine autrefois dominé par les hommes. Les formules du Téléjournal de 22 h ont changé. Les présentateurs s’y sont succédé. Mais Jocelyne est toujours restée fidèle au poste avec ses explications claires et son petit sourire en coin.

Ses patrons ont eu l’idée de génie de la remplacer par un simple tableau des prévisions, fin septembre 2005. La tempête a grondé, les téléspectateurs ont râlé et Jocelyne Blouin a été ramenée en ondes, à la demande générale. Elle a officiellement pris sa retraite à l’été 2011. On ne l’oubliera pas de sitôt. Au revoir, Jocelyne.