Le nouveau talk-show d'Alec Baldwin a été suspendu pour deux semaines des ondes de MSNBC après que l'acteur eut été filmé tenant des propos homophobes à l'endroit d'un photographe rencontré dans une rue de New York.

Publié le 16 nov. 2013
Lynn Elber ASSOCIATED PRESS

Le réseau câblé n'a pas précisé pourquoi il avait interrompu la saison de l'émission du vendredi soir Up Late with Alec Baldwin cette semaine et la suivante, mais la décision est survenue le lendemain de l'incident de jeudi.

Dans un communiqué publié sur le site de MSNBC, M. Baldwin a écrit qu'il n'avait pas eu l'intention de blesser ou d'offenser quiconque par ses propos, mais que, «de toute évidence», il l'avait fait et qu'il en était profondément désolé.

Il a ajouté qu'il avait agi pour protéger sa famille - probablement du photographe -, mais que c'était inacceptable et que cela minait «des droits durement acquis» qu'il appuie vigoureusement.

La vidéo, qui a été publiée sur le site de TMZ, a aussi amené M. Baldwin a publier d'autres excuses sur Twitter, dans lesquelles il soutenait ne pas savoir que ses propos étaient offensants pour les homosexuels.

Le réseau MSNBC n'a pas voulu commenter. L'attaché de M. Baldwin a affirmé par courriel que l'acteur ne commenterait pas davantage.

L'incident est survenu la même semaine lors de laquelle la comédienne Geneviève Sabourin, a été déclarée coupable d'avoir harcelé M. Baldwin par des courriels, des appels et des visites durant deux ans.

Elle a été condamnée à six mois de prison, en plus d'un mois qu'elle purge déjà pour ses outrages au tribunal.

Malgré cette sentence, M. Baldwin semble avoir perdu son sang-froid à nouveau vendredi, quand un journaliste d'une chaîne de télévision new-yorkaise l'a interrogé sur le procès. Selon le site Variety.com, l'acteur l'a traité de «stupide» à l'extérieur de l'immeuble où il habite.