Une succession de «vilains» des plus tordus se sont affichés jusqu'ici dans True Blood: un surprenant meurtrier en série, une ménade divinement incarnée par Michelle Forbes, etc. Le problème, avec cette saison-ci, la quatrième (12 épisodes en anglais ou en français), est que les méchants ne fascinent pas et, pendant une bonne partie des épisodes, ne sont même pas pris au sérieux par les personnages de la série. Que dire, dans ces circonstances, de l'impact qu'ils ont sur les spectateurs.

Sonia Sarfati LA PRESSE

Ce sont des sorcières et sorciers, menés par une certaine Marnie (Fiona Shaw qui, dans ce contexte de magie, ne cesse malheureusement de nous ramener à la tante Petunia de Harry Potter), et, ensemble comme séparément, ils sont plus agaçants que menaçants. Lorsqu'ils se font vraiment dangereux, le mal est fait - dans le sens où on se fiche un peu d'eux et qu'on est plus intéressés par les autres lignes dramatiques de la saison: Jason, kidnappé par une «meute» qui le voit comme le géniteur idéal; Jessica qui sent l'appel de la chair ailleurs que chez le cher Hoyt; Tara qui a fait sa vie ailleurs (mais revient à temps pour jouer un rôle décisif dans la finale); Lafayette qui s'est ouvert à l'amour et à des forces plus sombres; Arlene et Terry, dont le bébé semble être possédé. Et ainsi de suite.

Bref, des lignes dramatiques dans lesquelles les créatures surnaturelles abondent et se multiplient. En fait, on s'ennuie un peu du temps où les humains étaient plus nombreux dans la distribution: ils sont maintenant surclassés par les vampires, métamorphes, loups-garous et même... panthères-garous (!), etc.

Et puis, il y a Sookie, dont on connaît la véritable nature depuis la fin de la troisième saison et qui subjugue les mâles les uns après les autres, peu importe leur espèce. Côté vampires, Bill Compton (qui se fait de plus en plus politicien, comprendre moins intéressant et sexy) et Eric Northman (sa cote steamy est, elle, en hausse) se disputent toujours ses faveurs (et son sang). Mais il y a aussi ce somptueux spécimen lupin qu'est Alcide Herveaux, incarné par Joe Manganiello... grâce à qui il est facile de se ranger dans la team loups-garous. Qu'est-ce qu'elle attend, la Sookie? Probablement la prochaine saison.

__________________________________________________________________________

* * *

CRÉÉE PAR ALAN BALL. AVEC ANNA PAQUIN, STEPHEN MOYER, ALEXANDER SKARSGARD, RUTINA WESLEY.