Un jury décidera si un producteur a bel et bien tenté d'extorquer David Letterman ou s'il essayait seulement de faire des affaires.

ASSOCIATED PRESS

En refusant de rejeter une accusation de tentative de vol au premier degré contre le producteur Robert «Joe» Halderman, le juge Charles Solomon a ouvert la voie à un procès qui pourrait amener l'animateur du Late Show à témoigner au sujet d'événements de sa vie privée qui ont été rendus publics.

David Letterman a révélé en ondes, l'automne dernier, qu'il avait eu des relations extraconjugales avec certaines de ses employées. Ces révélations faisaient suite à une présumée tentative d'extorsion dont il aurait été victime.

Les procureurs affirment que Halderman aurait demandé 2 millions $ en échange de son silence sur les relations de l'animateur. L'accusé dit pour sa part qu'il n'a fait qu'offrir à Letterman la chance d'acheter, et de garder confidentiel, un scénario inspiré de sa vie.

Robert Halderman, producteur de l'émission 48 Hours Mystery à CBS, pourrait devoir purger 15 ans de prison s'il est reconnu coupable. La date de son procès pourrait être fixée lors de son prochain passage en cour, le 9 mars.