Source ID:; App Source:

Benoît Gagnon fait le Mur

Dans Le mur, chaque vedette est jumelée à... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Dans Le mur, chaque vedette est jumelée à deux participants pour former deux équipes de trois. Le but du jeu: passer à travers un mur qui fonce vers eux.

Photo: André Pichette, La Presse

Piscine, musique, cris, applaudissements énergiques, jeux de lumière: tous les éléments étaient réunis pour que Benoît Gagnon se sente comme un animateur de colonie de vacances... En vérité, il a plutôt passé les cinq derniers jours à tourner les 28 épisodes de la version québécoise du Mur, un nouveau jeu télévisé qui sera diffusé l'automne prochain sur les ondes de TQS.

Le concept de l'émission, sorte de Tetris nouveau genre, est simple: vêtus d'un costume métallique et d'un casque, les participants doivent passer à travers un mur qui fonce vers eux. Pour y arriver, ils doivent se contorsionner afin d'adopter la forme du trou qui leur permettra de traverser le fameux mur. Pour marquer des points, les participants doivent réaliser une figure parfaite.

S'ils touchent les parois ou s'ils n'arrivent tout simplement pas à reproduire le dessin, les acrobates en herbe tombent directement dans un bassin d'eau glaciale. Ceux qui ont peur de l'eau peuvent toutefois être rassurés: deux sauveteurs surveillent les lieux.

Réussir ce genre de prouesse sous le regard d'un public fébrile n'a rien de facile. Par exemple, lors du tournage auquel les journalistes ont assisté hier, dans un studio situé à Saint-Hubert, l'un des membres de l'équipe des bleus devait faire dos au mur qui avançait vers lui. Il avait comme seul allié un miroir qu'il tenait à la main afin de voir la forme à adopter. Malchanceux, il s'est rapidement retrouvé dans l'eau.

D'abord créée au Japon, Hole in the Wall a été popularisée dans une quinzaine d'autres pays, notamment aux États-Unis et en Australie. Adaptée à la sauce québécoise, l'émission aura certaines particularités. D'abord, il n'y a aucune somme d'argent en jeu.

Parmi les 112 participants qui se soumettent à l'épreuve des murs, les gagnants reçoivent un trophée, mais surtout... l'honneur et la fierté d'avoir réussi, insiste le réalisateur Benoît Giguère.

Des vedettes

La version made in Québec du Mur invite également des personnalités connues à participer. Émily Bégin, Virginie Coossa, Jonathan Roy et Étienne Drapeau ont tous accepté de relever le défi. Chaque vedette est jumelée à deux participants pour former deux équipes de trois. Rappelons que la réalisation de l'émission a nécessité la fabrication de 187 murs percés de 119 dessins différents.

Cette signature québécoise plaît à l'animateur, Benoît Gagnon. «Je n'ai pas l'impression d'être un imposteur dans un show de télé qui vient d'ailleurs», a-t-il mentionné hier alors qu'il en était à sa cinquième et dernière journée de tournage.

S'il avait déjà visionné la version américaine de l'émission, l'animateur raconte que ce sont ses deux enfants - qui connaissaient le concept - qui l'ont convaincu de prendre la barre du Mur. Visiblement heureux d'avoir plongé, il confie toutefois en souriant qu'il est soulagé de ne pas avoir à porter le fameux costume argenté!

Au moment de l'entrevue, le capitaine de l'émission n'avait toujours pas tenté l'épreuve du mur. «Mais j'ai l'impression qu'on me réserve une surprise d'ici la fin du tournage», dit-il.

Le mur sera diffusé dès le 3 septembre, les jeudis et vendredis à 18 h 30 à TQS.

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer