Une retraitée de 79 ans du nord de la Chine est devenue l'une des attractions d'une émission de talents musicaux populaire auprès des jeunes, a rapporté vendredi le China Daily.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Wu Baiwei, 79 ans, est depuis lundi la doyenne de l'émission Super Girl, l'équivalent en Chine des émissions de découverte de talents musicaux populaires dans le monde entier, dont la finale est prévue en juillet, selon le journal.

Cette enseignante à la retraite, aux cheveux argentés, qui vit à Xian, la capitale de la province du Shaanxi, a expliqué être tombée sur une file d'attente pour les épreuves de sélection dans sa ville.

«J'ai demandé s'il était possible de s'inscrire, on m'a répondu, c'est possible, vous êtes la bienvenue», a-t-elle expliqué lors de son passage à la télévision, selon un extrait diffusé sur le site de partage Youku.com.

Lundi, elle a effectué sa première prestation, assise et un peu nerveuse, en entonnant Sur la rivière Songhua, une chanson patriotique des années 30 écrite après l'invasion par le Japon du nord de la Chine.

Dans son pays, Mme Wu, est désormais comparée à Susan Boyle - l'Écossaise de 48 ans devenue grâce à sa voix une vedette planétaire inattendue - sans pour autant avoir un aussi grand talent vocal.