Susan Boyle, l'Écossaise de 48 ans devenue grâce à sa voix une vedette planétaire inattendue, est tentée de quitter l'émission britannique de découverte de talents musicaux qui l'a rendue célèbre, a annoncé le présentateur de l'émission Piers Morgan jeudi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La favorite de l'émission Britain's got talent se sent comme «un lapin effrayé pris dans les phares d'une voiture» après l'attention médiatique énorme suscitée par ses prestations, et elle a voulu jeter l'éponge avant de se raviser, explique le présentateur sur son blogue.

La vieille fille au chômage et au physique quelconque qui a connu une gloire fulgurante résiste mal à la pression, selon lui.

Les commentaires acerbes sur sa dernière prestation en demi-finale cette semaine l'ont rendue «très très en colère», a-t-il noté.

Selon le présentateur, «Susan trouve de plus en plus difficile de faire face et de rester calme. Elle a fondu en pleurs à de nombreuses reprises au cours des derniers jours, et même à un moment a voulu quitter l'émission complètement pour échapper à toute cette attention».

Les médias britanniques ont notamment évoqué son énervement sur le plateau, notamment après que le présentateur de l'émission a loué l'une de ses rivales pendant une demie-finale de ce concours mardi.

Le jour suivant la police a été appelée à son hôtel après un incident avec deux personnes qui s'étaient moquées d'elle, a ainsi raconté le Sun.

Surnommée l'«Ange velu», Susan Boyle avait stupéfié son public quand elle s'est mise à entonner, le 11 avril dernier, un morceau de la comédie musicale Les Misérables lors d'une audition de Britain's Got Talent.

Médusés, les membres du jury pourtant peu prompts à la clémence ont alors découvert que se cachait une voix d'ange derrière cette Écossaise à la silhouette et au sourcil épais et aux cheveux poivre et sel ébouriffés.

Le clip vidéo de sa prestation a été visionné plusieurs dizaines de millions de fois sur internet et elle a enchaîné les émissions télévisées jusqu'aux États-Unis.